Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Elle a été publiée 60 ans, jour pour jour après le putsch d'Alger fomenté par un quarteron de généraux pour renverser la République et qui échoua. Aujourd'hui, des généraux à la retraite prennent la plume, dans Valeurs actuelles qui fait dans la droite extrême, pour défendre nos "valeurs civilisationnelles".

Banco, dit la fille de Le Pen, toujours dans Valeurs Actuelles, qui explique “souscrire” à leurs “analyses” et “partager” leur “affliction”, “comme citoyenne et comme femme politique”: “Messieurs les généraux, rejoignez-moi dans la bataille pour la France”. Rien que ça.

Florian Philippot, ex-bras droit de la fille de Le Pen et chef des "Patriotes", salue une “belle initiative.” D’autres, comme l’eurodéputé RN Jérôme Rivière ou le maire de Perpignan Louis Alliot, du même bord, se sont empressés de partager le texte des généraux sur les réseaux sociaux, lequel est à peine un appel voilé à la sédition.

Silence radio de Florence Parly, ministre de la Guerre de Macron, à l'encontre de ces 20 généraux à la retraite. Ben oui, Emmanuel Macron, constitutionnellement "chef des armées", n'a pas ouvert son bec.

Pourtant, cet appel est piloté par un général radié de l'armée et sanctionné définitivement par le Conseil d'Etat, en septembre 2019, pour déloyauté. Il s'agit du général Christian Piquemal, radié pour avoir participé à une manifestation interdite contre les migrants à Calais le 6 février 2016.

Mais le palais de l'Elysée a besoin de l'extrême droite pour sa réélection.

Commenter cet article