Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Sur un blog de Médiapart, extraits: Sophie Buys travaille comme médecin réanimateur dans un hôpital. Elle exprime ici, dans une langue directe, frappée d’humanité et d'humour, ce que lui inspirent la situation sanitaire et les décisions du pouvoir. Chroniques où il est question du tri des malades qui a déjà commencé, des classes sociales face à la santé, et de tout ce qui s’impose aux malades « parce que c’est Covid ».

Bon, si j'ai bien lu le résumé de l'allocution du Président Macron que je n'ai pas écoutée, en ce qui concerne les hôpitaux :

- les soignants, il va falloir faire un effort (c'est vrai que jusqu'à présent, on jouait à la belote) ;

- on va créer 3000 lits de réanimation en 4 jours ;

- en transformant les blocs opératoires en Réanimation tout en continuant à opérer tout le monde ;

- et faire tourner les blocs et les réas avec des "renforts" (qui seront donc formés au bloc et à la Réanimation en 4 jours ? C'est à se demander pourquoi l'internat dure 5 ans). Du coup c'est dommage que les collèges soient fermés parce qu'on aurait pu recruter des 3èmes pour qu'ils fassent leur stage chez nous ;

- avec du matériel, qu'on n'a pas encore. En fait vendredi, le ministère de la santé a validé le budget prévisionnel de notre hôpital pour l'ouverture de 4 lits de Réanimation temporaire. On a donc 4 jours pour acheter 4 respirateurs, 4 lits, 18 pousse-seringues, 1 échographe....

On prend une option sur Macron: il est devenu médecin en 4 mois, il peut devenir réanimateur en 4 jours. (...)

Les hôpitaux publics sont à la santé ce que l’école est au savoir, c’est-à-dire un leurre destiné à maintenir l’ordre social et la domination des bourgeois. Ceux-ci n’ont aucune intention de supprimer les hôpitaux ou les écoles puisqu’ils leur permettent de faire croire aux pauvres qu’ils ont la même espérance de vie que les bourgeois ou que leurs enfants ont une chance d’accéder aux grandes écoles. Mais les statistiques sont têtues : les classes populaires meurent dix ans avant les autres et leurs enfants n’accèdent pas ou très peu aux classes préparatoires.

Comme l’école, le système de santé en général et les hôpitaux en particulier sont des machines à humilier les pauvres: l’attente, les réflexions, les jugements, le paternalisme, le manque de moyens, provoquent in fine la haine de de ce service par les usagers, facilitant ainsi sa destruction par manque de soutien. (...)

La totalité de l'article en lien:

Note de ma pomme:  Et après le diagnostic impressionnant de notre docteur suprême à la télé, par rapport à la vaccination qui va péter des flammes, sur Doctolib, Centre de vaccination COVID de Mantes-la-Jolie, en ce 3 avril 2021: "Aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination."

Sur les autres centres départementaux, message identique.

Du coup, un dessin sur La Montagne.fr

Parce que c'est covid

Commenter cet article

caro 04/04/2021 11:56

Pour la vaccination dans les Yvelines en effet ça semble compliqué, mes beaux-parents (84 ans, mon beau-père sous chimio orale) ont dû pour se faire aller dans le 95. Ils viennent tout juste de recevoir la 2e dose, ils étaient inscrits sur liste d'attente depuis le début de l'année.. Peut-être que tu devrais demander la prescription de ton médecin, parce qu'il semble que ça aille plus vite que sur doctolib. Sinon, c'est clair qu'il y a un gros décalage entre ce qui se dit là-haut et ce qui se passe en-bas.