Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La CGT en tête dans les TPE (entreprises de moins de 11 salariés avec un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros)

Du 22 mars au 6 avril 2021, près de 5 millions de salariés du particulier employeur ou des très petites entreprises (TPE) étaient appelés à voter pour les syndicats qui les représenteront. La CGT reste en tête avec 26,31% et progresse de 1,19% par rapport à 2017.

Cependant, le taux de participation est extrêmement faible avec seulement 265 762 votants, soit 5,44%, en recul sur le dernier scrutin. Mais le gouvernement, une fois de plus, dans le contexte social et sanitaire présent, n'a rien fait pour la liberté d'expression des salariés (modification par 3 fois des dates du scrutin, graves difficultés pour acheminer le matériel de vote, publicité électorale dans les médias quasiment inexistante, etc).

Sinon, la Cfdt obtient 16,5%, Unsa 15,89%, Fo 13,8%, Cftc 5,9%, Solidaires 4,7% et Cgc 3,95%.

Outre l'audience des syndicats, ces élections comptent pour la désignation des conseillers prud'hommes et les représentants syndicaux dans les Commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI) pour les TPE.

 

Communiqué de la CGT du 16 avril 2021:

Élection TPE : la CGT, première organisation des salariés des TPE, demande que ces salariés soient mieux considérés !

Rien n’aura été épargné aux salariés des TPE dans cette élection, seuls 265 762 d'entre eux auront surmonté tous les obstacles pour voter.

Notre organisation syndicale a, une nouvelle fois, été placée en tête du scrutin avec 67 634 voix, soit 26,31% et une progression de 1,19% par rapport à 2016. Cette tendance se confirme également dans l’encadrement avec une progression de 0,78%. Pour autant, personne ne peut se réjouir d’un si faible taux de participation.


La liberté d’expression de ces salariés aura été mise à mal, en premier lieu par le gouvernement qui n'a pas été à la hauteur des enjeux de cette élection (trois modifications de la date du scrutin, des difficultés d'acheminement du matériel de vote, une communication quasi absente…), ce qui a largement entravé une campagne déjà très impactée par le contexte sanitaire.


D’ores et déjà, la CGT réaffirme que cette élection ne doit plus se dérouler ainsi et que chaque salarié.e de ce pays mérite une représentation digne de ce nom. Une période de vote commune à tout le salariat, permettant le vote physique, doit être instituée.


Par ailleurs, il est impératif que les représentant.e.s de salarié.e.s des TPE puissent, enfin, aller à leur rencontre, dans l'entreprise et en dehors de la présence de l'employeur.


Cette revendication de proximité et de contact, constitutive d'une représentation syndicale digne de ce nom, est renforcée par le contexte social et économique profondément dégradé par la crise sanitaire.


Les salariés des TPE ont choisi la CGT et son syndicalisme de proposition, de contestation, de revendication, de lutte et de négociation !


Ce vote démontre que la CGT est le syndicat de tous les salariés, y compris ceux des très petites entreprises !


Ces résultats confèrent à notre organisation des responsabilités auprès d’eux pour gagner des avancées réelles en matière sociale, pour un monde plus juste et plus solidaire !

Commenter cet article