Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mais présumé innocent ce jeudi 4 mars 2021, dans l'attente d'un éventuel procès. Sidi El Haimer est mis en examen pour "subornation de témoin" et remis en liberté "sous contrôle judiciaire". "On lui reproche d'avoir occupé une place dans un schéma pour faire pression sur les victimes", explique au Parisien la procureure de Versailles.

C'est dans un affaire de racket de plusieurs millions d'euros sur le marché du Val-Fourré que la justice enquête.

Et Maryvonne Caillibott, toujours dans Le Parisien d’ajouter : "Concrètement, ce sont des gens qui s'étaient plaints de racket et qui après ont retiré leur plainte." Comme le dit Le Parisien, 5 hommes (dont un agent territorial de la ville et quatre autres repris dans le cadre de la gestion du marché par une société privée -note de ma pomme-) ont été mis en examen depuis le printemps 2019. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en œuvre un système de racket des marchands depuis 2013.

En marge de la mise en examen de son premier adjoint, le maire LR, Raphaël Cognet, a été entendu par la police. Pierre Bédier, conseiller municipal et président LR du 78, a été lui auditionné à deux reprises. Dans le cadre de la mise en examen précitée, mais également pour des soupçons d'emplois fictifs à la mairie de Mantes La Jolie, selon un autre média national.

En tout cas, on peut s'interroger sur ces deux dernières auditions par la police dans le cadre de cette affaire de racket dans le marché du Val-Fourré.

Les 4 élus d'opposition ont à plusieurs reprises demandé que la ville de Mantes-la-Jolie se porte partie civile pour avoir accès au dossier et informer son conseil municipal et au-delà la population sur ces présumés faits illicites. Ils réitèrent cette demande à la droite qui gère les affaires de la ville de Mantes-la-Jolie.

Leur communiqué de presse du 4 mars 2021:

Mise en examen du Premier adjoint de Mantes-la-Jolie.

Le Premier adjoint au maire de Mantes-la-Jolie vient d’être mis en examen pour subornation de témoins dans le cadre de l’affaire judiciaire ouverte à propos du détournement de fonds supposé au marché du Val-Fourré.

Comme nous l’avons toujours dit et fait, nous avons toujours respecté la présomption d’innocence tant que le jugement ne sera pas prononcé et que les faits supposés ne seront pas établis.

C’est la raison pour laquelle, sans polémique stérile, nous demandons au Maire de Mantes-la-Jolie de se porter partie civile dans cette affaire afin d’avoir accès officiellement au dossier.

Nous souhaitons qu’en toute transparence un conseil municipal extraordinaire soit convoqué afin d’informer le plus complètement possible les élus et les Mantais.

Nous ne pourrions comprendre le refus obstiné du Maire de se porter partie civile dans cette affaire (maire-adjoint chargé du commerce à l’époque des faits) soit renouvelé.

Armelle Hervé, Bintah Sy, Mohamed Mmadi, Marc Jammet, conseillers municipaux de Mantes-la-Jolie (Groupe Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie)

Du coup, une image, peut-être sans rapport avec les faits précités....

Le premier adjoint au maire de Mantes-la-Jolie mis en examen sous contrôle judiciaire

Commenter cet article