Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Si vous l'aviez ratée, plutôt que d'écouter les infos à la télé, un bref résumé: "Je n'ai aucun mea culpa, aucun remord, aucun constat d'échec à faire". Merci donc à monsieur 100 000 morts!

 

capture d'écran

capture d'écran

Et le capital ne regrette pas non plus de l'avoir placé à l'Elysée

Sinon, un autre bref résumé, celui de la conférence de presse de son chambellan en charge de la santé, le docteur Variant, pardon Véran:

capture d'écran

capture d'écran

capture d'cran

capture d'cran

Et un petit coucou au chambellan en charge de la garderie des enfants des catégories populaires, parce que voyez-vous, le pouvoir actuel se préoccupe beaucoup de leur scolarité et des inégalités sociales en matière d'éducation. La preuve: combien d'enfants d'ouvriers et d'employés accèdent à l'enseignement supérieur? Combien sont-ils à être sans emploi à la sortie de l'école?

capture d'écran

capture d'écran

Et débordée par le convid-19, lu sur Médiapart, l’Education nationale envoie des pions remplacer des enseignants

Des professeurs considérés comme « vulnérables » sont remplacés par des surveillants sans formation ni rémunération adéquates, d’après une enquête de Mediapart. Face à l’augmentation des cas de Covid diagnostiqués chez les enseignants, leur vaccination est envisagée à partir de la « mi-fin avril », a annoncé mardi Emmanuel Macron.

«Qui êtes-vous pour donner des cours d’anglais à ma fille?! Vous n’êtes qu’une pionne. » Julie* n’a pas attendu qu’un parent formule cette question pour se la poser. En poste depuis trois ans, cette assistante d’éducation (AED) s’est retrouvée pour la première fois propulsée derrière le bureau d’un professeur en décembre, dans un collège de l’académie de Rennes. Trois mois plus tard, en plus de son travail de surveillante, elle assure toujours des cours. Et d’après notre enquête, elle est loin d’être la seule (...).

Commenter cet article