Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Grégory Emery qu'il se nomme. A compter du 1er mars, par arrêté de son patron, le docteur Variant, il quitte son poste de conseiller sécurité sanitaire. Vous ne saviez pas qu'il existait? A vrai dire, moi non plus.

Mais appartient-il à la charrette de licenciements, mise en place par un plan de sauvegarde de l'emploi, vu les mauvais résultats obtenus contre la pandémie et la création de vaccins gaulois dans la patrie de Pasteur? Que nenni, Grégory Emery a simplement traversé la rue, depuis le ministère de la Santé au service du capital pour le géant européen des ehpad privés Korian.

Il en sera dirlo des affaires publiques. Quand l’hôpital public, asphyxié par le manque de moyens humains et matériels, notamment de vaccins, voit son personnel contraint de subir des conditions de travail indignes et précaires, le conseiller sécurité sanitaire du ministère des Solidarités et de la Santé s'en va pantoufler dans le privé.

Elle n'est pas belle la vie dans le "nouveau monde" de la Macronie pour ce haut fonctionnaire de l'administration publique?

Mais ce pantouflage n'est pas un cas isolé. Déjà chez Korian, il y a madame Sophie Boissard comme directrice générale. Elle fut haut fonctionnaire, directrice de Christine Lagarde, ex-ministre, puis patronne du FMi et aujourd'hui boss de la Banque centrale européenne.

Pendant ce temps et ce n'est hélas qu'un exemple, en capture d'écran:

Le conseiller du ministre de la Santé traverse la rue pour un nouveau job

Commenter cet article