Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Infirmière en gériatrie à l'hôpital public, elle comparaissait hier devant la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Lui sont reprochés des faits de violences et d'outrages par des doigts d'honneur à l'encontre desdits gardiens de la paix. Ce qu'elle ne conteste aucunement. On lui reproche également de la rébellion et des insultes envers toujours lesdits gardiens de la paix.  Mais m'en voudrez-vous beaucoup si je prends parti pour Farida C.?

piqué sur le blog de Canaille le Rouge

piqué sur le blog de Canaille le Rouge

Cela s'est déroulé en fin de manifestation du 16 juin 2020. Au moins 18 000 personnes -individus selon la police- ont manifesté à Paris contre la casse de l'hôpital public. En fin d'après-midi, Farida C. et d'autres soignants sont accueillis sur l'esplanade des Invalides par les gaz lacrymogènes et le grenadage desdits gardiens de la paix. "On était à 3 mois du covid, j'étais exténuée", explique Farida C. au tribunal qui juge "au nom du peuple français".

Et de pointer l'hôpital qui dépérit depuis 20 ans et au pic de l'épidémie, elle a fermé des housses de mars jusqu'à l'été. "Lorsque je ne peux pas réconforter mes patients, je suis en échec", plaide-t-elle. Elle rajoute: "C'est cette frustration qui pousse une infirmière de 51 ans à jeter des cailloux sur la police. C'est l'Etat qui nous fait des doigts d'honneur".

Des images avaient couru sur son arrestation des plus brutales par des gardiens de la paix cuirassés des pieds en cap. I mètre 55, "l'infirmière brutalisée pour l'exemple", affirmait la Une de l'Humanité. En effet, de plus, 4 jours d'incapacité de travail lui avaient été prescrits.

Un commissaire de police, partie civile, demande réparation et charge Farida C. Mais le téléphone portable de la présumée innocente, déclenché par erreur dans sa poche, oblige la procureur de la République à reconnaître aucune insulte de sa part. Elle requière toutefois 2 mois de prison avec sursis. La décision du tribunal "au nom du peuple français" sera rendu le 3 mai 2021.

Mais Farida C. est toujours sans nouvelle de sa plainte déposée en juin 2020 pour usage disproportionné desdits gardiens de la paix à son encontre.

M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un monde où on n'est pas toujours du côté du plus fort? Ce soir, j'aime Farida C. et tous ceux qui luttent.: Potemkine!

Commenter cet article