Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

A Paris, à la place de la librairie Gibert Jeune, commerce essentiel, de la mal-bouffe en remplacement?

L’enseigne, emblème de la rive gauche depuis 135 ans, ferme ses quatre boutiques de la place Saint-Michel fin mars. C’est une longue page d’histoire qui se tournera tristement, écrit Le Monde du 24 février 2021

"Quand la grande librairie Gibert Jeune baissera définitivement ses stores à la fin du mois de mars, que les étals et rayonnages auront été débarrassés de la multitude de livres neufs ou d’occasion qui fit sa réputation et sa gloire, que les vieux escalators récemment rénovés s’immobiliseront, plongeant l’immeuble principal dans un étrange silence uniquement rompu par le glissement furtif des souris, et qu’enfin libraires, vendeurs, vigiles, caissières et manutentionnaires franchiront une dernière fois les portes des quatre sites donnant sur la place Saint-Michel, où beaucoup ont fait la quasi-totalité de leur carrière, alors c’est une longue page d’histoire qui se tournera tristement", écrit toujours le journal.

Un coucou à madame Roselyne Bachelot, ministre de la Culture du palais de l'Elysée. Et aussi à la mairie socialiste de Paris. En effet, avec cette longue page d'histoire culturelle qui s'éteint, plusieurs dizaines de travailleurs vont se retrouver sans emploi.

Mais on s'en fiche! Pourvu de tout manigancer pour qu'un ex-gérant d'une grande banque d'affaires retrouve un certain trône présidentiel. Et pour madame Hidalgo, sur la ligne de départ pour 2022 sans l'être, il faudrait confiner Paris 3 semaines durant. Sans la petite et grande couronne, madame la maire? A moins qu'il n'y ait que des Parisiens qui circulent dans Paris. Non?

En tout cas, à partir du 31 mars, la librairie Gibert est définitivement confinée.

Commenter cet article