Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Comme un coup de poignard dans le dos à Mantes-la-Jolie

Par courrier recommandé, l'Etablissement public d'Île-de-France sollicite la cession de mon pavillon sis boulevard du maréchal Juin à Mantes-la-Jolie. A terme, si je ne m'exécutais pas, ce serait l'expropriation assurée de mon bien auquel tous les miens sont attachés depuis mon embauche au dépôt SNCF de Mantes-la-Jolie en mars 1972. D'autant que, Languedocien, je me suis exilé de mon pays natal pour cause de chômage endémique dans l'Aude.

La destruction de mon petit pavillon de banlieue, plus quelques autres autour, serait de permettre un projet immobilier sur ledit boulevard, entre les rues Emile Zola et Edouard Vaillant, les biens nommées pour mes espoirs de progrès et de justice sociale contre les affairistes de tous les bords.

A ce jour, la municipalité de Mantes-la-Jolie, dirigée par le parti de Sarkozy-Fillon, ne s'est fendue d'aucun courrier pour m'informer sur son projet municipal. Mais la franchise à l'égard de ses concitoyens d'en bas n'est sûrement pas son fort.

Mieux vaut-il vivre à genoux que mourir debout?

Vous comprendrez, vous mes amis et camarades qui me lisez, que mon épouse et moi-même restons debout devant le capitalisme et ses factotums. Quoiqu'il nous advienne.

A bon entendeur, salut!

Commenter cet article

Pascale DAVID 10/01/2021 18:13

Solidarité et vœux de victoire dans ce litige. Quoi faire devant de tels projets ? Possibilité de les faire casser devant un tribunal ? La SNCF peut-elle être une alliée en l'occurrence (faire classer un dépôt historique) ? Dites-nous comment il est possible de vous aider. Courage !

Le Mantois et Partout ailleurs 11/01/2021 05:18

Il ne s'agit pas de la casse du dépôt SNCF, même si avec l'arrivée du RER E, va être détruit le bâtiment originel qui servait de foyer aux roulants à l'origine du chemin de fer dans le Mantois. C'est l'unique bâtiment qui a survécu aux bombardements alliés préparant le jour J. En revanche, dans le programme immobiler de la ville, sont concernés, entre autres habitations, deux pavillons de banlieue, dont le mien, construits par des cheminots en 1930.

Hervy Guy 09/01/2021 22:59

D'abord amitiés et solidarité. Ensuite colère devant les pratiques moyenâgeuses. Au pays de la propriété privée ne compte que le château, pas les habitants des hameaux. Ensuite quelle coup de main possible pour t'aider ? Je commence déjà par faire rebondir ton message, mais dis nous ce que tu vois comme action possible politique, juridique associative . De tout coeur avec vous
GuyH

ellora 09/01/2021 09:45

Je suis complètement horripiler de cette histoire.
Voila plus de 37 ans que vous viviez dans cette maison que vous avez durement travailler pour obtenir la propriété de votre bien.
Vous avez vu grandir vos enfants, accueillez vos petits enfants dans cette jolie maison.
Et parce que cette mairie, cette politique vous vire comme ça car elle l'exige. Mais où va ton? Nous ne somme plus en démocratie dans ce pays, mais cette situation très écœurante montre que cette gouvernance est bien tyrannique. Je dirai même dictatrice.
Mettre dehors des personnes à risques, démunies comme ça pourquoi en plus sans justification? C'est une honte. Et je suis très très en colère et très triste pour vous.

Je me tiendrai debout avec vous devant ce capitalisme et ses factotums.

Nicky la rouge

El Diablo 09/01/2021 07:16

Bonjour
Avez vous obtenu une juste indemnisation vous permettant de vous reloger dans des conditions identiques

Le Mantois et Partout ailleurs 09/01/2021 07:43

Aucune info de la mairie de droite qui est la première concernée pour avoir voté ce projet immobilier. Quant à l'établissement public d'Île-de-France, un simple courrier recommandé pour un éventuel contact. Ce n'est pas ainsi que je conçois l'idée de la démocratie locale et participative.