Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Lu en ligne sur 78 actu du 2 décembre 2020. Mantes-la-Jolie : Le coup de sang de Pierre Bédier au conseil municipal contre son opposant communiste

« Monsieur Jammet, vous êtes le KGB en pire ! » De mémoire de plusieurs observateurs, jamais Pierre Bédier (LR), fort de plus de 40 ans d’expérience en politique, n’avait perdu ses nerfs ainsi en séance publique. Lundi 30 novembre 2020, au conseil municipal de Mantes-la-Jolie (Yvelines), le président du Département, aussi élu de cette ville, s’en est pris vivement à son opposant communiste Marc Jammet.

Pour Pierre Bédier, le projet permettra d’éviter l’envolée des prix

L’objet de la discorde ? Une délibération sur la transformation du quartier de la gare pour l’arrivée du RER E, prévoyant la création d’une zone d’aménagement différé (Zad). « La Zad est une zone où une collectivité publique dispose pour une durée de six ans renouvelable d’un droit de préemption sur toutes les mutations à titre onéreux d’immeubles ou de droits sociaux », est-il écrit sur le document.

Pierre Bédier, qui présentait la délibération avec sa casquette de conseiller municipal, défend l’idée que ce dispositif permet « d’avoir la main sur l’aménagement [du] périmètre sans être obligé d’engager des sommes trop importantes ». Et ainsi d’éviter « toute envolée du foncier ».

Marc Jammet a ensuite pris la parole et livré une lecture totalement différente du projet. Pour lui, la création d’une Zad ne luttera en rien contre la flambée des prix de l’immobilier, au contraire.

L’opposant redoute l’embourgeoisement du quartier

« Quels immeubles vont être construits ? À quels prix ? Quels loyers ? Pour qui ? Pour les Mantais qui ont besoin de se loger ou pour des nouveaux arrivants beaucoup plus fortunés ? », interroge l’opposant, estimant que la transformation urbaine du quartier s’accompagnera d’une mutation sociologique. « Vous ne le dites pas, mais il y aura sur la lancée une déclaration d’utilité publique signée par le préfet des Yvelines qui va permettre les expropriations à bas prix », lance-t-il à Pierre Bédier.

Des propos qui déclenchent la colère de ce dernier. « Le problème avec Monsieur Jammet, c’est qu’il dit des choses intelligentes, mais avec une logique de crétin », rétorque-t-il, assurant que jamais une déclaration d’utilité publique ne sera signée dans ce cadre.

Et le président de Département d’ironiser sur la couleur politique de son opposant.

« Vous racontez n'importe quoi ! N'inquiétez pas les gens. L'expropriation à bas prix, elle est impossible. On n'est pas en Union soviétique, on n'est pas en Chine communiste, on n'est pas à Cuba. Vous lisez la délibération à l'envers, peut-être parce qu'elle n'est pas écrite en cyrillique. »

Avant d’affirmer que la création de cette Zad va « dans le sens de l’intérêt général ».

« Vous manquez de neurones »

Jammet, calmement, s’indigne des propos de Bédier. Le président du Département, très offensif, le coupe. « C’est insupportable. Je vous empêcherai de parler chaque fois que vous tiendrez des propos diffamatoires. Monsieur Jammet ça suffit ! Vous manquez de neurones […] mais l’absence de neurones ne doit pas excuser l’absence de politesse », débite-t-il notamment pour couvrir la voix de son adversaire.

Marc Jammet remet alors une pièce dans la machine. « Vous concernant, malheureusement, le naturel revient au galop dans vos insultes. Et ça, c’est inacceptable. » Il n’en fallait pas plus pour que Bédier sorte à nouveau de ses gonds : « Vous êtes un désinformateur. Votre style, c’est le KGB en pire ! » Dans le même champ lexical, le communiste répond : « Vous, c’est le Chili de Pinochet ! »

La délibération a été adoptée, sans les voix des élus de gauche.

Note de ma pomme: En fait la liste dite de gauche, conduite par Marc Jammet, communiste, se rassemble autour d'un projet municipal sans être étiquetée Pcf. Pour infos, le Ps et Eelv n'ont présenté aucune liste à l'élection municipale alors qu'ils avaient des conseillers sortants. Ils n'ont pas plus appelé à voter pour la liste Vivre mieux à Mantes-la-Jolie amenée par Marc Jammet, conseiller sortant lui aussi.

Pour infos également, monsieur Pierre Bédier, du parti de Sarkozy-Fillon, est à la fois conseiller municipal de MLJ, vice-président de la méga métropole GPS&O, conseiller départemental de MLJ et patron du conseil départemental du 78, sans compter la présidence à divers organismes.

Peut-être est-il en campagne pour sa réélection au Conseil départemental des Yvelines. Sans qu'il ne prenne un autre coup de sang, peut-on lui suggérer cette affiche pour sa future campagne électorale?

Allô docteur? C'est pour le coup de sang de Pierre Bédier au conseil municipal de Mantes-la-Jolie

Commenter cet article