Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

En pleine épidémie, notamment dans la capitale, circulez, il n'y a rien à voir, ont sanctionné d'une amende les fonctionnaires de la préfecture de police de Paris aux manifestants installés sur le parvis de l'Hôtel-Dieu de Paris, ce vendredi 6 octobre 2020.

Capture d'écran

Capture d'écran

Le rassemblement, qui s'est déroulé à l'initiative de la CGT,  dénonçait la décision de l'AP-HP de fermer "temporairement" les urgences de l'Hôtel-Dieu de Paris.

Martin Hirsch, patron de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, déshabille ainsi Pierre pour habiller Paul en redéployant le personnel médical vers d'autres structures parisiennes surchargées vu la politique gouvernementale d'austérité de la Santé, aggravée dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Jean Castex, premier factotum du palais de l'Elysée, dans sa déclaration sur l'état d'urgence sanitaire, avait pourtant annoncé une politique de tolérance envers les manifestations revendicatives. Mais peut-on croire un pouvoir qui ne fait le jeu que du capital?

Pas encore de lettre de cachet pour être embastillé. Mais la police a scrupuleusement relevé les identités des manifestants et verbalisé à coups de 135 euros d'amende.

Et qui est Martin Hirsch, patron de l'AP-HP depuis le 13 novembre 2013, appliquant avec zèle la politique réactionnaire en matière de santé publique à Paris? On aurait pu envisager une toute autre posture de l'ancien président  d'Emmaüs France. Non?

Entré comme conseiller dans des cabinets ministériels socialistes, il se rapproche du candidat Nicolas Sarkozy "qu'il tutoie très vite", écrit le Monde du 2 mai 2020. Sarkozy président l'adoube Haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté avec rang de secrétaire d'Etat dépendant directement du premier ministre François Fillon. Tout un programme déjà!

Présidentielle de 2012, Martin Hirsch revient à ses premiers amours. Il dit voter publiquement pour le socialiste François Hollande qui l'adoube patron de l'AP-HP en novembre 2013. En 2015, il réforme le temps de travail, contre les syndicats, exceptée la Cfdt : les soignants perdent des jours de RTT. Par la même occasion, la fermeture des lits et la chute des effectifs, organisées sous Sarkozy président, se poursuivent.

Macron président conserve Martin Hirsch à son poste. Je vous en prie, ne me demandez pas pourquoi.

Commenter cet article