Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Je ne cherche pas à vous expliquer le sens de ce proverbe. Mais je tiens à vous faire part d'un état de fait signalé par Europe 1: "certains laboratoires n'hésitent pas à proposer des tests PCR aux résultats plus rapides. Cependant, les patients doivent dans ce cas-là dépenser de l'argent et ne pas profiter de la gratuité du dépistage. "

D'autre part, la Sécu débourse 153 euros pour chaque test aux labos, le pompon à ce tarif dans l'UE du capital. Mais on est tête d'affiche ou on ne l'est pas.

Autre chose au sujet des tests. Hier, Macron s'est baladé en bras de chemise dans une bagnole du Tour de France au cours de cette grande étape alpine. Il était en bras de chemise, sans doute pour faire peuple. A-t-il été testé avant et après la course? On se perd en conjectures. Les téloches ont passé l'image présidentielle, sans informer les aveugles, pardon les téléspectateurs, sur l'état de santé de celui qui dirige la France pour le capital. C'est quand même bêta côté info

Ah, ce jour, Olivier Véran, toubib hospitalier dans le civil, adoubé sinistre des Solidarités et de la Santé va tenir un point de presse sur les Solidarités et la Santé. Je vais l'enregistrer au cas je serai absent devant ce grand moment d'anthologie.

Pour finir, concernant les labos et leurs tarifs prohibitifs, Europe 1 signale que le syndicat national des biologistes plaide pour une règlementation plus stricte. « J'espère que ça restera un cas isolé. En tout cas, il sera nécessaire que l'on puisse régler ça auprès du Conseil de l'ordre ou de la DGCCRF si c'est nécessaire », réclame son président François Blanchecotte.

Mais au pays des aveugles, les borgnes ne sont-ils pas rois?

En tout cas, cette image. Ce n'est peut-être pas très ressemblant. Si?

Selon un proverbe, au pays des aveugles, les borgnes sont rois

Commenter cet article

sorciere and co 17/09/2020 09:14

excellent,vivant et tellement vrai
guignols a changer de toute urgence, nous n'en pouvons plus