Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Travailleurs en surchauffe canicule et Code du travail

Des droits conquis par les luttes ont été rabotés par le gouvernement de Hollande président, puis par l'ex-banquier d'affaires qui fut son ministre avant de le remplacer à l'Elysée. En revanche, la majorité parlementaire de l'un ou de l'autre n'a pas touché au Code du travail concernant l'exploitation des travailleurs par le patronat en cas de canicule.

Ce n'est pas bêta du tout, c'est même voulu car business is business.

En clair, le Code du travail ne prévoit aucune disposition de ne pas venir travailler lorsque les températures sont trop élevées. En effet, aucune température maximale, au-delà de laquelle il est interdit de travailler, n'y est fixée. La seule obligation légale (article R 4525-2 du Code du travail) impose que l'employeur doit mettre à la disposition de ses exploités de "l'eau potable et fraiche pour la boisson". Mais attention dit l'article suivant dudit Code, concernant cette gratuité, "La liste des postes de travail concernés est établie par l'employeur, après avis du médecin du travail et du comité social et économique."

Bien sûr, il existe le droit de retrait contenu dans l'article L 4131-1 du Code du travail. C'est à dire se retirer du boulot lorsque celui-ci présente un danger grave et imminent pour la santé du travailleur exploité.  Mais quel patron a la magnanimité d'informer ses salariés sur cet article du Code du Travail?

Et ne comptez pas sur Bfm-tv et consorts, chaines publiques ou privées, pour vous informer.

Alors, plus que ce rappel au Code du travail, dans notre mauvaise société aux ordres uniquement de la loi du Marché, cette image. Mais surtout y rajouter toutes les crises dont se gave le capitalisme pour accroitre ses profits.

Travailleurs en surchauffe canicule et Code du travail

Commenter cet article