Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Comme alors les Accords de Matignon signés dans la nuit du 7 au 8 juin 1936 et du Constat de Grenelle du 27 mai 1968, confirmant une hausse remarquable des salaires et la réduction du temps de travail, entre autres droits conquis par les travailleurs en grève?

Mais voilà, ironie de l'histoire, le ministère de la Santé se niche avenue de Ségur, non pour commémorer la célèbre comtesse, mais en souvenir du maréchal de Ségur, ministre de la Guerre de Louis XIV. Et pour en revenir à juin 1936 ou à juin 1968, c'est finalisé en une journée pour 1936 et en deux pour 1968.

Aujourd'hui, ledit "Ségur" rassemble pas moins de 300 participants et pas uniquement les organisations syndicales représentatives dans la santé publique, en vidéo-conférence connectés avec Olivier Véran qui, avant d'être ministre, ne s'illustra aucunement dans la défense de la santé publique comme député socialiste, puis macroniste, ou comme toubib hospitalier au CHU de Grenoble dans les luttes présentes avant son adoubement.

Ensuite, pour le dialogue social à la sauce du capital, 7 semaines de "groupes de travail et de partages d'expériences". Conclusions: après le 14 juillet. Le premier grain à moudre dans le budget de la Sécu -que l'Elysée veut toujours torpiller- fin septembre. Vous suivez ou pas?

Le tout piloté par Nicole Notat, ex-patronne de la CFDT favorable au plan Juppé, premier ministre de Jacques Chirac président, et signataire de tous les accords avec le Medef, jusqu'à être soutien inconditionnelle de Macron président. Vous suivez toujours?

A moins que le combat de classes renverse la table. En tout cas, la CGT-Santé-Action sociale lance des mobilisations des personnels jusqu'au 16 juin.

Une dizaine d’organisations syndicales ou professionnelles appellent à se mobiliser le 16 juin 2020 : CGT, SUD, UNSA, CGC, Association des médecins urgentistes de France, Action praticiens hôpital, collectifs Inter-blocs, Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences, Printemps de la psychiatrie et Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et des maternités de proximité. Les syndicats des toubibs de ville dits libéraux, tout comme la Cfdt ou la Cftc, y sont absents.

Ce 16 juin, vous applaudirez de chez vous ou vous descendrez dans la rue?

Parce que la santé publique, comme

Le "Ségur de la Santé" s'ouvre ce lundi, du nom de l'avenue où se situe le ministère de  la Santé à Paris

Commenter cet article