Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

A par ça, pour le 11 mai, RAS, rien à signaler

A par ça, avec la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 24 juillet, le pouvoir prendra toutes les ordonnances qui sont favorables au capital, restreindra les libertés et sanctionnera le public par des personnes dont ce n'est pas l'emploi naturel.

D'autres personnes, non-soumises au secret médical, dans des brigades dites de façon poétique "d'anges gardiens", par la loi en sauront sur vous autant que de vrais médecins. Le petit commerce de proximité sera soumis à des normes sanitaires, la grande distribution continuera à ne pas être concernée. Les masques seront payants. Les écoles ouvertes, libres aux maires d'engager leur responsabilité pénale. Des milliards continueront à être déversés en faveur du grand patronat et rien pour la santé publique.

A part ça, question boulot, les dérogations au droit du travail vont perdurer et les licenciements se ramasseront à la pelle. Question pouvoir d'achat, les actionnaires seront toujours servis d'un pognon de dingue. La Cfdt et la Cftc ont signé d'ailleurs une union sacrée avec le Medef. Merci bien a dit le palais de l'Elysée.

Ledit palais félicite également  France-télévision, Le Monde, Libération, l'Afp et 20 minutes pour leurs articles "sûrs et vérifiés", le reste des médias aux ordres ne copiant que les dépêches de ladite AFP.

Bref, RAS, le pouvoir absolu s'installe. Il ne reste plus qu'à réactiver la lettre de cachet pour embastiller quelqu'un sans rendre de compte à personne. De toute façon, la majorité présidentielle de godillots aux semelles plombées n'y trouvera rien à redire.

A par ça, refiler notre pognon au patronat, ne pas nous soigner, casser les libertés et nous bastonner, toujours rien à signaler en France selon les médias aux articles "sûrs et vérifiés"

A par ça, pour le 11 mai, RAS, rien à signaler

Commenter cet article

sorciere and co 04/05/2020 17:20

français, je ne vous comprends pas,on vous massacre (au figuré), on se moque et personne ne moufte, un jour ou l'autre il va falloir se bouger un peu plus et reflechir que nos enfants ne pourront jamais vivre sous cette épée de damoclès suspendue au- dessus de chacun. Chacun de nous a un esprit critique , il suffit de reflechir