Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Au énième jour de la pandémie en France, le ministre des Solidarités et de la Santé(sic) est toujours incapable de chiffrer la mortalité dans les ehpad et à domicile due au covid-19. Dans le 5e pays le plus puissant au monde! Et tout juste les médias aux ordres susurrent que les chiffres avancés ne concernent que les décès dans les hôpitaux publics. Et autre mensonge d'Etat, sur les masques, titre Médiapart du 2 avril 2020.

"Pénurie cachée, consignes sanitaires fantaisistes, propositions d’importations négligées, stocks toujours insuffisants, entreprises privilégiées : basée sur de nombreux témoignages et documents confidentiels, une enquête de Mediapart révèle la gestion chaotique au sommet de l’État, entre janvier et aujourd’hui, sur la question cruciale des masques. Et les mensonges qui l’ont accompagnée. Les soignants, eux, sont contaminés par centaines. (...)"

Au mensonge d'Etat sur le nombre de morts par coronavirus, s'ajoute celui sur les masques

Front syndical de classe écrit: MASQUES : scandale d'état, mensonges d'état

Dans la crise sanitaire actuelle l'usage du masque est décisif.

Pour freiner la diffusion du virus, protéger les populations et les soignants en priorité ABSOLUE!

Pourtant, comme le révèle avec précision l'enquête de Mediapart (ci-jointe) publiée ce jour la gestion par le pouvoir de cet objet stratégique a été chaotique, couverte par des mensonges.

Mensonges destinés à cacher l'impéritie du pouvoir comme les priorités qui sont les siennes (d'ordre économique et de profit) comme le prouve la fait que dès le départ il ait privilégié par exemple Airbus au détriment des personnels soignants qui paient un lourd tribut consécutivement à ces choix (1200 contaminés)!

Mettant en cause la capacité de soins des plus gravement atteints dont le traitement nécessite un grand nombre de personnels.

Et c'est sans doute la crainte de la découverte de ces mensonges par beaucoup de français plus qu'attentifs à ce qui se passe qui explique le déplacement de Macron il y a 2 jours à l'usine de masques de Saint-Barthélémy d'Anjou.

Alors ils peuvent toujours faire leur communication durant 3 heures avec la diffusion en direct de la commission parlementaire d'enquête sensée contrôler l'exécutif mais qui fonctionne sous étroite surveillance et sous la présidence de Richard Ferrand ! 

C'est le peuple lui-même qui leur demandera des comptes afin que demain ce ne soit plus la loi du marché, les intérêts mercantiles, la casse des services publics, la loi du profit qui guident les choix de société!

Les 2 premières pages du document de Mediapart :

 

 

Commenter cet article