Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Devant ma porte, les bus poursuivent leur route, quasiment à vide, comme pour laisser croire que la vie normale reste présente. Le ministre des Finances parle d'une prime de 1 000 euros pour les salariés encore au turbin. Ces chauffeurs de bus l'obtiendront-ils, travailleurs filialisés de la RATP que dirige le gouvernement Macron à 100%?

Et les éboueurs et bien d'autres encore, comme le porteur de journaux qui chaque matin m'amène l'Humanité?

Voilà, les marchés en plein air sont interdits au lieu d'avoir réorganisé sanitairement et pratiquement ce dernier lien social des gens d'en bas. Fruits, légumes ou autres produits venaient essentiellement des petits producteurs. Mais que vive toujours la grande distribution où clients et salariés de celle-ci se confinent à souhait! Et rien n'est fait à l'égard des personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer pour faire leurs courses ou se soigner.

Non content d'être coupable de la crise sanitaire, sociale et économique qui s'abat sur notre pays, pour avoir rogné les budgets de la santé publique, le gouvernement ment sur les chiffres dus au covid-19, qu'il délivre chaque jour.

1. Par manque de test, le nombre de gens contaminés est faussé.

2. Les décès enregistrés dans les Ehpad et à domicile ne sont pas comptabilisés. Seuls, sont pris en compte, les malades décédés en milieu hospitaliers. Ainsi, les 12 morts hier dans un Ehpad de Thise dans le Doubs sont oubliés. Comme ce jeune homme de 28 ans, à Nice, décédé d'une détresse respiratoire due au coronavirus. Opéré récemment d'une hernie discale, il prenait des anti-inflammatoires contre la douleur.

Bien sûr, le ministre de la Santé(sic) ne vous en dit rien parce que tout va bien en France. Macron, le Sauveur, maitrise la pandémie. Quant aux magistrats de la Cour des compte, sans doute confinés au chaud, ils ne s'expriment plus qu'il faut rogner sur les budgets, notamment sur celui de la Santé, pour complaire aux diktats de l'UE du capital.

Mais la CGT, dans son communiqué du 23 mars 2020, écrit: Depuis plusieurs mois, l'hôpital public nous alertait du danger !

Son communiqué en lien sur son site:

 

D'autres organisations continuent le combat de classes contre le capitalisme.

En ligne l'expression du Mouvement National de Lutte pour l'Environnement  (MNLE) :

 

Après, vous pouvez toujours applaudir chaque soir à 20h, à vos fenêtres, le personnel soignant. Mais ça ne suffit pas.

Allez, que pour rire. Ou pas.

J+8 confiné à Mantes-la-Jolie

Commenter cet article