Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La droite avait déposé 2 listes de candidats. L'une est dirigée par Rafaël Cognet, le maire sortant, et Pierre Bédier, le patron du conseil départemental des Yvelines, tous deux étiquetés dans le parti de Sarkozy-Fillon. L'autre, la macroniste, était amenée par David Stéfanelly, conseiller municipal socialiste. Ben oui, lorsqu'on a de profondes convictions...

La liste macroniste avait été intronisée par la patronne du parti de Macron de la huitième circonscription du 78, Khadija Moudnib, dans un local flambant neuf en plein cœur du centre-ville commerçant de Mantes-la-Jolie. Un ministre et des députés du même métal dans le 78 étaient présents pour lancer la campagne électorale du conseiller municipal socialiste. Ben oui, quand il faut, il faut.

Or, patratas, selon Temps réel 78, entre mercredi 26 février, jour de dépôt de la liste en sous-préfecture et jeudi 27 février à 18 heures, date limite des dépôts de liste, 22 démissions sur 45 candidats ont été officialisées aux autorités compétentes. De ce fait, la liste macroniste, conduite par un élu socialiste, s'est exclue du scrutin municipal du 15 mars prochain.

L'inspecteur Gadget a toutefois enquêté. Malgré que les urgences de l'Hôpital public de Mantes soient en grève illimitée, aucune épidémie n'y a été enregistrée. Et l'ouverture de la pêche à la ligne n'intervenant qu'en avril prochain, nul de la liste macroniste ne peut dire qu'il partait pécher en février. Un appel du pied, pressant et insistant, alors de la part de la droite du parti de Sarkozy-Fillon aux colistiers de la droite de Macron?

En tout cas, l'inspecteur Gadget ne peut rien dire sans violer le secret de son enquête. D'où le titre de ma chronique.

Et du coup, un dessin qui ne ressemble peut-être à rien. Mais comprenne qui pourra.

Municipales Mantes-la-Jolie: peut-être le principe des vases communiquants?

Commenter cet article