Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est pas nous, c'est pas nous, disent à l'unisson les deux listes de droite contre celle conduite par le conseiller municipal communiste Marc Jammet. Le télé régionale avait programmé un débat entre les 3 listes en présence. A quelques minutes de la prise d'antenne, les droites mantaises se sont défilées. Ben oui, à cause de ça:

Municipales à Mantes-la-Jolie: qui a peur du grand méchant loup?

Mais peut-être que les deux listes de droite vont débattre entre elles. La liste macroniste est conduite par le conseiller municipal socialiste sortant David Stefanelly. La liste des potes à Fillon, Sarkozy, est amenée par le maire sortant des Les Républicains Raphaël Coignet. Quelle différence entre l'une et l'autre? Joker!

En tout cas, question SNCF, un gare est en reconstruction sur Mantes-la-Jolie avec l'arrivée d'Eole. Aucun guichet de réservation grandes lignes n'est prévu dans la sous-préfecture des Yvelines, capitale en outre de toute la région mantaise. Qu'a dit le maire sortant de droite? Joker! Et pour l'ouverture de la ligne banlieue Paris-Saint-Lazare-Mantes-la-jolie, la patronne de la région Île-de-France, de droite également comme le maire sortant, vient de dire OK illico presto.

Et sur l'hôpital public de Mantes en grande souffrance et qui le fait savoir, la présidente de droite de son conseil de surveillance ne moufte pas un mot. Comme d'ailleurs, les deux listes de droite n'ont rien à dire sur le désert médical en toubibs, kinés et autres infirmières qui s'étend de jour en jour dans une ville gangrénée par le chômage, la précarité et le mal-vivre.

Bref, pour l'une ou pour l'autre, l'unique ennemi reste la liste citoyenne amenée par l'unique conseiller municipal communiste qui comprend des ex-socialistes ayant quitté le parti de François Hollande président, des syndicalistes et des dirigeants d'associations, des démocrates épris également de progrès et de justice sociale, tous Mantaises et Mantais au-delà des religions par lesquelles droite et extrême droite espèrent diviser la nation française.

Au fait, l'extrême droite ne présente aucune liste à Mantes-la-jolie, sous-préfecture des Yvelines. Peut-être que les passerelles entre les droites et leurs extrêmes sont restée ouvertes. Non?

En tout cas, question débat démocratique, les listes de droite semblent s'entendre comme larrons en foire. CQFD.

Commenter cet article