Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le nouveau patron du rail public a nommé son état-major pour la privatisation
Le nouveau patron du rail public a nommé son état-major pour la privatisation

22e communiqué de luttes des cheminots-CGT

Le puissant mouvement social contre la réforme systémique des retraites que tente d’imposer le Gouvernement entame sa quatrième semaine. Face à un pouvoir qui joue le pourrissement en utilisant la période des fêtes, la mobilisation se confirme, au fil des jours, avec force et conviction.

Le 28 décembre, à l’appui de nombreuses initiatives de lutte sur le territoire, souvent de manière unitaire, la confédération CGT appelle les travailleurs, la jeunesse, les retraités et les privés d’emploi à un temps fort de mobilisation dans tout le pays.

Rester unis, convaincre et agir, c’est la meilleure réponse face à un gouvernement qui pratique des discussions de « marchand de tapis » depuis plusieurs jours, en cachette, avec certaines professions (aiguilleurs du ciel, policiers, pompiers, routiers, etc.), avec un seul objectif : éviter l’embrasement de la lutte et l’élargissement de la grève. Le pouvoir n’est pas serein !

S’appuyant sur quelques mesures d’accompagnement de la réforme déjà annoncées, Macron, sa majorité et ses amis, maintiennent leur objectif principal à travers cette réforme sociétale : affaiblir les pensions de l’ensemble des salariés actifs et retraités.

Dans ce contexte, la CGT se félicite du niveau d’engagement dans la mobilisation. Bien que certains dirigeants d’autres confédérations appellent à la trêve, leurs adhérents, notamment à la SNCF, continuent de participer à l’action, quotidiennement et de manière unitaire, avec la CGT, dans beaucoup de régions.

Le Gouvernement doit retirer sa réforme !

Selon les sondages Harris qui sont effectués tous les deux jours :

  • L’opinion favorable et le soutien au mouvement n’a jamais été en deçà de 65 % ;
  • 45 % des sondés ne souhaitent pas de trêve pour Noël ;
  • Seuls 13 % des sondés comprennent le projet de réforme du Gouvernement ;
  • 44 % des sondés font confiance aux syndicats pour proposer des projets de réforme (+ 7 % par rapport au 5 décembre), et 28 % font confiance au Gouvernement (- 5 % par rapport au 5 décembre).

La CGT est déterminée, avec l’ensemble de ses forces, et appelle, pour répondre aux manœuvres de division, à rester unis et déterminés en travaillant tous ensemble à élargir la participation aux initiatives de lutte du 28 décembre.

 On ne lâche rien !

INTELLECTUELS ET ARTISTES, ENCORE ET TOUJOURS SOLIDAIRES DE NOTRE LUTTE !

Après l’appel aux soutiens financiers des grévistes, de grands noms de la culture envoient un nouveau message de soutien, un engagement très politique face « à la guerre sociale que mènent froidement cette présidence et ce gouvernement ».

Parmi ces noms, le réalisateur aux deux palmes d’or Ken Loach, les actrices et acteurs populaires Josiane Balasko et Corinne Masiero, François Morel, les cinéastes Robert Guédiguian (Gloria Mundi, Marius et Jeannette…), Alain Guiraudie (L’Inconnu du lac, …), Stéphane Brizé (La Loi du marché, …), les écrivaines et écrivains Annie Ernaux, Bernard Chambaz, Nicolas Mathieu, les chroniqueuses et chroniqueurs Nicole Ferroni, Guillaume Meurice, les dessinatrices et dessinateurs Adèle, Babouse, Jul, …

L’engagement des artistes, ce sont aussi les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra National de Paris qui ont offert un extrait du Lac des Cygnes de Tchaikovsky sur les marches de l’Opéra Garnier. Ces mobilisations témoignent de l’attachement à une vision de la société où la vie devient l’essentiel.

SOLIDARITÉ

Nombre de nos concitoyens, notamment les retraités, dans le cadre de leur soutien à l’action, souhaitent apporter une aide financière aux grévistes pour leur permettre de poursuivre le combat. La CGT appelle à constituer des caisses de solidarité locales afin de venir en aide de manière réactive aux cheminots grévistes en difficulté.

INITIATIVES DU 28 DÉCEMBRE (liste non exhaustive)
  • Tergnier (Aisne) : manifestation à 10h00, départ devant la gare.
  • Romilly-sur-Seine (Aube) : manifestation intersyndicale à 10h30, à la Bourse du travail.
  • Charente : rassemblement devant les permanences LREM du département.
  • Chartres (Eure-et-Loir) : manifestation à 14h00, place du Châtelet.
  • Grenoble (Isère) : manifestation à 14h00, sur le parvis de la gare.
  • Saint-Étienne (Loire) : rassemblement place du Peuple.
  • Puy-en-Velay (Haute-Loire) : rassemblement à 10h00, devant la mairie.
  • Brioude (Haute-Loire) : information à 10h00, sur le marché.
  • Nancy (Meurthe-et-Moselle) : manifestation à 13h30, place de la République.
  • Nevers (Nièvre) : manifestation à 10h30, du palais ducal à la préfecture.
  • Annecy (Haute-Savoie) : manifestation à 14h00, à la préfecture.
  • Cluses (Haute-Savoie) : distribution de tracts dans la matinée, au péage.
  • Paris : manifestation interprofessionnelle unitaire (appel des UD CGT, FO, Solidaires, Jeunes, FSU) à 13h00, de la Gare du Nord à Châtelet.
  • Draguignan (Var) : retraite aux flambeaux à 17h00, à la sous-préfecture.
  • Chasseneuil-du-Poitou (Vienne) : distribution de tracts à 11h00, dans la zone commerciale.

Pour être plus fort, adhérez à la CGT !

 

Commenter cet article