Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Vraiment, comme c'est bêta, le sieur Jean-Paul Delevoye a "omis" dans sa déclaration d'intérêts -au pluriel pour intérêts- qu'il est administrateur dans l'Institut de formation de la profession de l'Assurance .

Assurance privée, libre et non faussée comme il se doit. Ben oui, parce que le Code des assurances, voté par le Parlement, celui qui nous assène des franchises et d'autres lignes contractuelles à tire-larigot pour le profit des assureurs, on ne vous en parle jamais dans les médias de la pensée unique. En revanche, le Code du travail ou les régimes spéciaux qui concernent 1,7% des actuels retraités, ça ne va pas du tout!

Fin octobre le directeur général d'AG2R-La Mondiale déclarait au Journal du dimanche que "la réforme des retraites ouvre des perspectives".

Epinglé par la patrouille, le sieur Jean-Paul Delevoye, toujours au turbin avec plus de 72 piges effectuées en politique, avec les pensions de retraites spéciales qui vont avec cette longévité, indique que "s'il y a incompatibilité" avec ses fonctions de haut commissaire aux retraites, il se dit prêt à démissionner dudit Institut de formation de la profession de l'Assurance.

Mais pas de son fauteuil de ministre. Primo, il a du boulot encore à faire pour le capital et deuxio, la retraite d'un ministre ça met du beurre dans le beurre de ses haricots. CQFD.

Du coup, une capture d'écran, pour ne pas prendre des vessies pour des lanternes:

Le ministre chargé de réformer les retraites à la sauce macron oublie de déclarer ses liens avec le monde de l'Assurance... favorable à cette réforme anti-sociale

Commenter cet article