Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

CAPTURE D'ECRAN SUR LA MANIF DE PERPIGNAN

CAPTURE D'ECRAN SUR LA MANIF DE PERPIGNAN

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNL et UNEF se félicitent de l’ampleur des mobilisations par la grève lancée ce 5 décembre et par la participation massive aux manifestations organisées partout dans le pays.

D’ores et déjà de nombreuses reconductions de la grève sont lancées et d’autres sont prévues dès ce vendredi, dans le privé et dans le public.

Nos organisations syndicales appellent en conséquence le gouvernement à entendre le message envoyé par les salarié-es et la jeunesse et à prendre ses responsabilités en ouvrant de réelles négociations sans préalable avec toutes les organisations syndicales.

Elles revendiquent le renforcement et l’amélioration du système actuel de retraite solidaire et intergénérationnel.

Elles réaffirment leur refus d’un système par points dit universel qui immanquablement conduirait à une baisse des pensions et à devoir reculer encore l’âge de départ. C’est par l’amélioration de l’emploi, par la fin du chômage massif et de la précarité tout au long de la vie, par l’augmentation des salaires et l’égalité entre les femmes et les hommes, que la pérennité des retraites sera garantie.

C’est pourquoi les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNL et UNEF appellent à renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction de celle-ci là où les salarié-es le décident dès ce vendredi, ce week-end et lundi. Dans ce cadre, elles donnent rendez-vous le mardi 10 décembre pour une journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles. Les Organisations Syndicales se revoient le 10 décembre au soir pour les suites rapides à donner au mouvement.

 

INFO-LUTTES N°2 de la Fédération CGT des cheminots.

Les cheminots sont entrés massivement dans la grève reconductible par période de 24h.

Leur détermination est exemplaire dans la lutte interprofessionnelle qui s’engage contre la réforme des retraites.

Il faut aller plus loin, plus fort et élargir le rapport de forces pour gagner !

RAPPORT DE FORCES
  •  1 500 000 manifestants recensés sur l’ensemble du territoire ;
  • Reconductions dans l’Energie (Enedis, Centrales…), RATP, Education Nationale, transports urbains, ramassage des déchets, ADP, commerce, chimie...
  • Le rapport de force à la SNCF est puissant

61,4% des cheminots se sont engagés dans la grève, dont 41,9% de cadres.

  • ADC TA : 77,9%
  • ADC TB : 91,6%
  • ASCT : 79,2%
  • Commercial : 52%
  • Transport : 63,4%
  • Administratif : 39,6%
  • Matériel : 72%
  • Mouvement : 56,1%
  • Circulation : 62,8%
  • Equipement : 75,8%
  • SUGE : 55,2%
  • APF : 72,4%
ON NE NÉGOCIE PAS PENDANT LA GRÈVE ?

La Direction mesure, à partir de cette première journée qui confirme les actions de ces derniers mois, que l’ambiance dans l’entreprise est très mauvaise.

La colère des cheminots et leur mobilisation la conduisent à changer de pratique pendant les conflits.

Des négociations devraient avoir lieu. Ce n’était plus le cas depuis la grève de 2007.

La méthode annoncée est la suivante :

  • Un premier échange avec les organisations syndicales vendredi sur le niveau de mobilisation ;
  • Une Table Ronde mardi 10 décembre, suivie d’autres dont le rythme dépendra du nombre de grévistes.

Sans présager du contenu de ce que la Direction annoncera, cela renforce l’exigence d’élever la pression et d’être présents dans les Assemblées Générales.

LE GOUVERNEMENT À LA MANŒUVRE ?  

Des annonces pourraient être faites en début de semaine prochaine par J-P DELEVOYE.

La tactique du Gouvernement pour éviter le retrait de son projet va probablement être de tenter d’affaiblir le mouvement et de diviser les grévistes. Nous devons rester fermes et unis !

Dans la même logique, le Secrétaire d’Etat aux Transports a annoncé jeudi qu’il contacterait les Organisations Syndicales à midi. La CGT Cheminots n’a pas été contactée.

Il ne s’agissait donc probablement pas d’apporter des réponses aux revendications. Qui a été contacté ? Est-ce de l’intox ? Là aussi, restons fermes et unis !

LA CONDUITE DE LA LUTTE

Si le chiffre de grévistes est important à la SNCF, il convient de renforcer la présence aux Assemblées Générales en établissements dans les heures à venir !

C’est dans les Assemblées Générales que nous déterminons les suites du conflit et les initiatives revendicatives locales.

C’est dans les Assemblées Générales que nous jugeons les propositions du Gouvernement et de la Direction, jour après jour.

 

Commenter cet article