Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Je vous ai mis au début l'illustration musicale du "voilà le général qui passe". On l'entend lorsqu'un général passe en revue des soldats. La même musique militaire s'applique au Président de la République, chef suprême des Armées selon la 5e constitution de la République française.

Pour en revenir à ND-de-Paris qui a brûlé comme un bucher sous l'Inquisition, le général Jean-Louis Georgelin, chef d'état-major des armées de 2006 à 2010, a été mandaté par l'ex-banquier d'affaires logeant à l'Elysée pour piloter la restauration de la cathédrale parisienne.

Sans doute vu ses immenses compétences en matière d'architecture, surtout pour que la restauration soit menée à la baguette. En effet, Manu 1er du nom semble s'impatienter. Et selon la presse, mercredi 14 novembre, ledit général a prié en public l’architecte en chef du monument de "fermer sa gueule" au sujet de la flèche de la cathédrale.

L'Obs dit de ce général cinq étoiles à la retraite qu'à "71 ans, originaire d’Aspet (Haute-Garonne), Jean-Louis Georgelin a qualifié son futur travail de "mission de combat". "

Allez, pour ND-de-Paris, une dernière fois, voilà le général qui passe et j'ai mis cette chronique dans la rubrique politique. J'ai pas encore musique militaire. Mais ça viendra, au train où va la politique macronienne.

Commenter cet article