Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Avant que l'Allemagne ne soit réunifiée, elle était divisée en 2 états: la RFA à l'Ouest et la RDA à l'Est. La réunification s'opéra d'octobre 1989 à octobre 1990, la CDU -la droite allemande- au pouvoir en RFA

L'extrême droite s'ancre davantage dans l'ex-RDA

Ensuite, les Allemands de l'Est, qui avaient cru au miracle capitaliste pour améliorer leur quotidien et les libertés ont déchanté. Les groupes industriels privés de l'Ouest ont croqué toutes les structures économiques nationalisées de l'Est, quand ils ne les ont pas détruites entièrement au fil des ans. Conséquences: chômage et précarité à la hausse, expatriation de la jeunesse éduquée vers l'Ouest, salaires plus bas à l'Est qu'à l'Ouest, etc.

Conséquences politiques: le ventre de la bête humaine redevient fécond et l'extrême droite allemande progresse fortement. Ce dimanche ont eu lieu les élections régionales en Saxe et dans le Brandebourg, ex-RDA. Si aux dernières élections, les votants n'étaient que 47%, ce dimanche, ils sont plus de 67 % à avoir voté.

Les résultats dans le Brandebourg, land autour de Berlin sur l'image ci-dessus:

L'extrême droite s'ancre davantage dans l'ex-RDA

Le Brandebourg était dirigé par le SPD -socialiste allemand- en coalition avec Die Linke -à l'extrême-gauche sur l'échiquier allemand-.

L'Afd, extrême droite, passe de 12,2% en 2014 à 22,5% en 2019. Le SPD et Die Linke reculant, ne sont plus majoritaires pour diriger seuls le Brandebourg.

Les résultats en Saxe, land avec capitale Dresde sur l'image du début:

L'extrême droite s'ancre davantage dans l'ex-RDA

Jusqu'alors la Saxe était dirigée par la seule CDU. Le parti d'Angela Merkel reculant de 7%, elle ne peut plus diriger seule malgré qu'elle reste en tête. L'extrême droite progresse de 11,4%.

En Saxe, Die Linke perd 8,6% et 13 élus. Dans le Brandebourg, Die Linke perd 7,6% et 7 députés.

Je vous fait part de ces résultats touchant l'Allemagne, patronne de l'UE du capital. Surtout, ne croyez pas que c'est pour rien.

Commenter cet article