Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et si l'Etat embauchait chez les sapeurs-pompiers?

Les sapeurs-pompiers professionnels sont en colère. A l'appel de leurs syndicats, ils reconduisent leur mouvement unitaire de grève. En lien le site de la CGT pour leurs revendications:

 

En France, existent des sapeurs-pompiers professionnels et aussi des sapeurs-pompiers volontaires dénommés SPV. Tous assurent les mêmes prérogatives et responsabilités. Tous interviennent partout avec une identique conscience professionnelle. Sauf que les SPV n'ont pas de contrat de travail, pas de salaire ni de temps de repos légal par exemple.

Un sapeur-pompier volontaire ne perçoit par exemple qu'une indemnité horaire de 7 euros, 83, quand le Smic est de 10 euros, 03. De garde en caserne sans intervention, selon son grade, l'indemnité horaire est abaissé de 35 à 75%. Un SPV peut se retrouver chef de pompiers professionnels. A l'échelle nationale, les SPV assurent 34% des gardes de jour et 42% pour les nocturnes. Dans des départements ruraux, les SPV sont majoritaires dans les casernes.

Chacun peut comprendre que l'Etat préfère des SPV sans statut en nombre plutôt que des sapeurs-pompiers professionnels. Chacun peut comprendre également la légitimité des revendications des sapeurs-pompiers professionnels.

Commenter cet article