Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Entre du homard arrosé de vin millésimé et votre pouvoir d'achat en dégringolade: petite histoire du rail public
Entre du homard arrosé de vin millésimé et votre pouvoir d'achat en dégringolade: petite histoire du rail public
Entre du homard arrosé de vin millésimé et votre pouvoir d'achat en dégringolade: petite histoire du rail public

Cette dernière affiche date également d'hier. La SNCF vient de transférer ses wagons frigorifiques du triage de Perpignan à celui de Nîmes. Mais madame Bornes, ex-dirigeante de la SNCF, aujourd'hui accessoirement ministre de l'écologie et principalement du transport essentiellement routier, affirme que le train des primeurs Perpignan-Rungis roulera à partir du 1er novembre 2019. Et pas à la Saint Glinglin. Sans rire du tout.

Juste un petit rappel:

La gauche plurielle (socialo-écolo-coco), au gouvernement dirigé par le socialiste Lionel Jospin, ne remet pas en cause le fractionnement en deux de la SNCF par la création de RFF (réseau ferré de France) mis en place par la droite le 13 février 1997.

Le gouvernement socialo-écolo de François Hollande et ses parlementaires de gôche cassent davantage le rail public à l'été 2014. Pour préparer cette casse, Emmanuel Macron est secrétaire général du palais de l'Elysée. Celui-ci devenu ministre à temps plein de François Hollande, puis président de la République, je vous évite la suite.

Mais c'est vrai que...

Entre du homard arrosé de vin millésimé et votre pouvoir d'achat en dégringolade: petite histoire du rail public

Mais c'est vrai aussi qu'avec la retraite à points, ça ruissellera grave avec du homard géant et du vin millésimé au menu pour tous. Non?

Commenter cet article