Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Autrefois, dans mon département de l'Aude, depuis le 19e siècle, sur les contreforts de la Montagne noire, existait la mine d'or et d'arsenic de Salsigne. La plus grande d'Europe pour l'extraction de l'or et la plus grande au monde pour la production d'arsenic. Si l'exploitation du sous-sol et des hommes a fait le bonheur des capitalistes, fermée depuis 2004, cette industrie minière a laisse derrière elle des tonnes et des tonnes de déchets toxiques.

Ceux-ci, saturés en soufre, en cyanure -il fallait du cyanure pour extraire de l'or- et en arsenic, polluent les eaux et les sols autour de l'ancienne mine. Les inondations catastrophiques qui ont dévasté la région en octobre 2018 n’ont fait qu’aggraver la situation et la santé des habitants, détruisant toujours plus la faune et la flore. Oui, le capitalisme, même s'il est parti ailleurs surexploiter la terre et les hommes, n'est pas à reverdir, mais à combattre. La rivière de l’Orbiel, sortie de son lit, aurait éparpillé ces déchets toxiques dans les villages en aval.

Le résultat des analyses d'urine sur 103 enfants âgés de quelques mois à 11 ans est édifiant. 38 sont contaminés par l'arsenic avec un taux supérieur à 10 microgramme/gramme, la valeur normale. C'est l'Agence Régionale de Santé qui a procédé à ces analyses. Pourquoi seulement 103 enfants et pourquoi jusqu'à 11 ans? Pour les âges suivants, à partir donc de 12 ans, ne disposait-on pas de moyens matériel et humains pour démontrer la catastrophe sanitaire? Certes, Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables, l’arsenic pouvant se fixer sur leurs organes en pleine croissance. Mais il est de notoriété publique que l'empoisonnement à l'arsenic peut engendrer pour tous de très graves maladies et à long terme des cancers.

"On est dans un pays où les règles ne sont pas les mêmes si on se trouve à Paris ou au fin fond de la province", s'emporte le maire de Lastours. "À Paris (où les travaux de décontamination des sols pollués au plomb après l'incendie de Notre-Dame viennent de débuter), on y met les moyens, mais chez nous, non", ajoute-t-il dans la Dépêche du Midi.

Encore que forcés, la mairie de Paris, le diocèse parisien et le pouvoir actuel, entreprennent avec du retard la décontamination.

Par contre, sur les rives de l'Orbiel, pas de ND de Paris, que des insignes provinciaux dont tout le monde se fiche. Pourtant, depuis 1997, la mine toujours en activité et faisant fi des règlements sanitaires de l'époque, des arrêtés préfectoraux sont reconduits d’année en année sur la région de Salsigne. Ils interdisent la consommation et la commercialisation de légumes feuilles comme les salades, de légumes racine, des poireaux, du thym, des escargots. Chaque fois, c’est sur le territoire de cinq à six communes.

Et aujourd'hui, la vallée de l'Orbiel n'est vraiment pas ND de Paris!

La preuve, l'article de BASTAMag il daté de janvier 2015, deux ans après la fermeture de la mine C'est dire...

38 enfants de l'Aude surexposés à l'arsenic. Mais on s'en fiche!

Commenter cet article