Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La droite de Sarkozy, Fillon et Bellamy a été dévorée par la droite de Macron et l'extrême droite de Le Pen. Son chef vient de jeter l'éponge, Ko debout, abandonné par tous ceux qui hier encore, l'avaient adoubé à cette place.

Mais les caciques du parti et les jeunes loups, qui seront un jour caciques, l'ont rejeté comme une vieille chaussette. Manu 1er au pouvoir ne régente-t-il pas une politique des plus réactionnaires, criblée de contre-réformes mettant à mal les droits conquis notamment lors de la libération de la France? La droite et le capital en rêvait depuis 1945: c'est en passe d'être réalisé.

L'extrême droite, premier parti de France, si l'on s'en tient aux suffrages exprimés, pour oublier l'abstention, notamment parmi les catégories populaires et la jeunesse, même si des ouvriers et des employés ont voté pour les bruns français.

Et coucou, revoilou Marion Maréchal qui ne s'appelle plus Maréchal-Le Pen. Le parti fondé par son grand-père et administré aujourd'hui par sa tante, c'est bien, mais pas suffisant. La nièce, qui s'est éloignée de la politique -ah bon?- s'est fait interviewée hier sur Lci-Tf1, la chaine à Bouygues. Et pam, le coup de pied de l'âne à sa tantine Marine qui est aussi sa marraine chrétienne. Marion se veut la nouvelle égérie des droites françaises, de la droite à son extrême, dans le style Maréchal me voilà.

Être au 36e dessous: autrefois, c'était le lieu où se réfugiaient les comédiens conspués par le public. La gauche de transformation sociale et de progrès l'est-elle avec le résultat des européennes? Je n'entends pas beaucoup d'autocritiques de ceux qui ont prôné l'Europe sociale en oubliant la France sociale et de progrès. Jean-Louis Mélenchon attend que "la poussière retombe" pour s'exprimer. Ben oui, la tribune où il s'était placé pour fédérer autour de lui, et que autour de lui, semble s'être effondrée.

Du côté des verts luisants, c'est l'euphorie avec 12% des suffrages exprimés et la 3e place sur le podium français au sein de l'UE du capital. Bon, du temps de Cohn-Bendit tête de liste, ils avaient fait beau coup mieux en 2009. Depuis, le vent a tourné si j'ose dire pour certains. Hier, sur Bfm-tv, le patron d'EELV veut son parti fédérateur autour de lui et que autour de lui en France. J'ai cru réentendre Jean-Luc Mélenchon il y a peu.

Les cheminots seront demain MARDI 4 JUIN dans Paris pour contrer la réforme capitaliste qui assassine le rail public français.

La CGT cheminots en appelle à la rentrée à l'arrêt de la production à la SNCF. Ben oui, stopper la production, c'est cela la lutte des classes contre l'exploitation capitaliste Et ne pas s'arrêter aux ronds-points même si des exigences exprimées sont grandement justifiées. Et sur ce point, comme sur d'autres, vaut mieux compter sur des luttes en France pour contrer les forces de l'argent et reconquérir les catégories populaires et les progressistes que bêler à tout va l'Europe sociale, comme le fait la Confédération européenne des syndicats aujourd'hui présidée par Laurent Berger de la Cfdt. C'est du moins mon avis.

Wauquiez KO, Maréchal me voilà et la gauche au 36e dessous

Commenter cet article