Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Quand 151 lycéens de Mantes-la-jolie attendent toujours

6 décembre 2018. Un vidéo prise par un policier suscite l'indignation. Y sont exhibés 151 lycéens à proximité de leurs lycées, alignés en rangs, à genoux et mains sur la tête, parqués ainsi par les forces de l'ordre de la République française. Il y avait eu des incidents notables en ville. Mais fallait-il parvenir à ces extrémités policières, comme au sale temps des années noires en France?

"Voilà une classe qui est bien sage", ironisait un policier goguenard dans la vidéo prise par son collègue. Embarquée dans des fourgons, gardée à vue, la grande majorité des 151 lycéens de Mantes-la-Jolie en est ressortie avec un simple rappel à la loi. Alors, pourquoi tout ça?

3 mois après cette interpellation honteuse, une enquête préliminaire était enfin ouverte. 3 mois après. Et 5 mois après, hier, l'IGPN, la police de la police, débute enfin l'audition des 151 jeunes interpellés. 5 mois après. Mais pas encore de juge d'instruction nommé.

le 9 décembre 2018, 3 jours après cette interpellation indigne de la patrie des droits de l'homme, Ségolène Royal, du Parti socialiste, parlait ainsi des faits sur Europe 1:"ça ne leur a pas fait de mal à ces jeunes de savoir ce qu'est le maintien de l'ordre, la police, de se tenir tranquille, ça leur fera un souvenir". Les commis du capitalisme au pouvoir actuellement en France ne disent pas mieux.

Puisque les socialistes concourent en ce moment pour les élections européennes, permettez-moi de remettre en ligne une de leurs anciennes affiches de propagande politicienne.

Quand 151 lycéens de Mantes-la-jolie attendent toujours

Bon, l'histoire retient que, une fois au pouvoir, ils n'ont réglé aucun compte et surtout pas au capital.

Commenter cet article