Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le premier ministre du gouvernement pour les riches et le capital avait invité ce matin syndicats, patronat et associations d'élus pour lancer sa "mobilisation générale" pour l'emploi et l'écologie. Sans rire.

La CGT ne s'y est pas rendue.

"Qui peut croire que, par la voix du Premier ministre, l'exécutif va enfin prendre en compte les revendications qui s'expriment dans le pays ?" interroge-t-elle, citant notamment la revalorisation du smic et des salaires, des pensions et des minimas sociaux, la réduction du temps de travail, le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF) ou la suppression de la TVA pour les produits de première nécessité.

De plus, "Alors qu'il y a urgence climatique, réduire cette question aux seuls gestes du quotidien consiste une nouvelle fois à culpabiliser uniquement les citoyens en ménageant, par exemple, les industriels", relève la CGT qui réclame notamment l'écotaxe sur les transports routiers, la relance du fret pour les marchandises et le maintien des petites lignes et des gares de proximité pour les voyageurs.

Oui, le premier des chambellans de Manu 1er ne peut que rester fidèle à la politique anti-sociale dictée par son patron depuis mai 2017. Voir le compte-rendu du GRRAND débat national.

Capture d'écran sur le net

Capture d'écran sur le net

Commenter cet article