Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Capture de seau hygiénique

Capture de seau hygiénique

Pcf, Lfi et Lo qui, à juste ou fausse raison, se réclament de la justice et du progrès social ont reculé pour ces élections européennes. La Place du Colonel-Fabien à Paris, avec en tête de liste un maire-adjoint à la maire socialiste de Paris, perd ses deux eurodéputés sortants avec 2,5% de suffrages exprimés. Lfi, avec 6,5% des exprimés, ne retrouve pas son estrade d'après la présidentielle de 2017, sur laquelle elle souhaitait fédérer la gauche de transformation autour d'elle et autour d'elle seulement. Lo n'a rassemblé que 0,8% des voix.

Voilà pour la gueule dans le seau. Sans parler des feuilles mortes que l'on ramasse toujours à la pelle, avec ces millions de bulletins de vote qui n'ont pas été mis dans l'urne: l'abstention des catégories populaires et des jeunes pour qui la politique prônée par les sus-nommés ne leur dit rien. Mais alors pas du tout.

Et le verts luisants me direz-vous, qui brillent au firmament les nuits d'été. Je les avais étudiés lorsqu'ils se disaient de gauche dans le gouvernement socialiste de la "gauche plurielle".  Cette gauche-là croyait à des lendemains qui chantent, en gérant loyalement le business du capitalisme avec quelques retouches de gauche. Patatras: élection présidentielle 2002, Chirac premier, Le Pen second, Jospin du PS éliminé!

Sous la présidence socialiste de Hollande, des députés et des ministres verts luisants. Hollande parlait des sans-dent pour les catégories populaires qui ne voyaient toujours pas le bout du tunnel avec Macron à l'Elysée, puis au gouvernement. Les députés verts ont voté la première destruction d'ampleur du rail public entre nous soit-dit et d'autres cochonneries.

Pour ces européennes, les vers luisants sont ressortis. Une partie et non des moindres s'est déplacée sous la houlette de Manu 1er. L'autre, les verts de vert, les purs et durs, se sont déclarés ni gauche ni droite. Durant sa campagne, ils ont trompeté leur adhésion "à la libre entreprise et l'économie de marché", tout en étant favorable aux traités européens qui font de l'UE celle du capital.Et fort de leurs 12% de voix, "Nous ne voulons pas reconstruire la gauche", affirme Julien Bayou, leur porte-parole. "Il y a nous, les conservateurs conservateurs et l'extrême droite. Nous sommes dorénavant la charpente principale sur un champ de ruines". Voilà c'est dit: les verts luisants comme hier Mélenchon, ou toujours la gueule dans le seau. Dans la presse communiste, il y a peu, ledit Julien Bayou était considéré comme un allié pour renverser la table.

Voilà, voilà, je vous ai analysé les élections européennes, vues de ma petite fenêtre, depuis mon foyer dans lequel comme ma soeur Anne, je ne vois rien venir. Sauf "le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie". Mais entre nous, puis-je compter sur les verts luisants pour que le soleil brille pour tout le monde?

Commenter cet article

Méc-créant 30/05/2019 20:57

Et "la vie qui merdoie" mais ça on le voit tous venir. Juste une question qui ne semble pas avoir touché la "pensée" des dirigeants de ces organisations "se réclamant de la justice et du progrès social": si au lieu de s'engraisser (partis et, parfois, individus) en engraissant ce parle-ment qui engraisse l'idéologie de l'UE, si, donc ces organisations avaient appelé régulièrement à l'abstention pour cette comédie européenne, quelle signification politique cela aurait pu prendre? En particulier si on avait dénoncé ce simulacre facilitant la dictature de l'UE? Après des décennies de vide politique et intellectuel, tout est (re?) construire. Oui, la vie qui merdoie est encore devant nous pour un moment. Jusqu'à ce que l'UE explose en vol? Ou que, entrant dans Vichy, nos nouveaux collabos de la nouvelle souveraineté européenne établissent aux forceps un royaume --un Reich?-- réunissant Allemagne et France? (voir sur le blog:"Sors d'ici Jean Moulin).
Méc-créant.