Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les élections législatives se sont tenues ce 28 avril 2019 dans le pays de mes grands-parents maternels, exilés en France par le mal-vivre endémique outre-Pyrénées. Mais j'ai toujours au cœur leur Espagne républicaine et son drapeau quelque peu oubliés sur la terre de mes ancêtres.

Législatives en Espagne: les socialistes progressent, l'extrême droite aussi

Avec plus de 75% de participation (+9,3% sur 2016), le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE)-sic-, dirigé par l'actuel chef de gouvernement, progresse en voix et en députés: 28,6% des voix et +6,1%; 123 députés et + 39. Mais à eux seuls, les sociaux-démocrates espagnols n'atteignent pas la majorité absolue aux Cortes qui est de 176 sièges sur 350.

Les forces réactionnaires espagnoles et leur allié, l'extrême droite, ne captent que 147 députés. Pour autant, l'extrême droite (Vox) avec 10,26% des voix entre à la chambre des députés avec 24 représentants. "La Fête est finie" a osé proclamer le chef des fascistes espagnols, copiant à la lettre les déclarations du dictateur Franco lorsqu'il installe définitivement son régime le 1er avril 1939 sous le regard bienveillant de sa voisine, la France d'alors.

Avec qui la social-démocratie espagnole va-t-elle gouverner?

D'ores et déjà, Podemos, qualifié de gauche radicale, s’est dit prêt à discuter d’une coalition gouvernementale avec le PSOE. Ce parti, qui regroupe plusieurs sensibilités politiques, certains opposées entre elles, avec 14,31% des voix, en perd 6,8%. Il n'obtient que 42 députés contre 69 précédemment. Toutefois, la formation mère Podemos, "Nous pouvons", ne recueille qu'une trentaine de députés. En Catalogne, En Comú Podem-Guanyem el Canvi, "En commun nous pouvons-Gagnons le changement", anti-indépendantiste, passe de  12 à 7 députés. Au niveau de l'Espagne, la coalition Unidas Podemos, "Unies, nous pouvons", où sont représentés des lambeaux du Pce, chute à 2 députés, moins 1 député.

Côté indépendantisme basque, les deux formations progressent de 3 députés avec 10 sièges.

En Catalogne, la gauche républicaine indépendantiste progresse de 6 sièges avec 10 députés. La droite indépendantiste obtient 7 sièges, moins 1 député.

Et pour mémoire:

Législatives en Espagne: les socialistes progressent, l'extrême droite aussi

Et aussi L'Internationale en catalan:

Commenter cet article