Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Sur France bleu Azur et repris sur le site du Figaro, journal historique des riches et du capital. Christian Estrosi ministre potentiel de la Police pour remplacer Christophe Castaner peut-être pas très clean en ce moment?

En tout cas, le maire droitier de Nice s'est agacé de la médiatisation d'une manifestante septuagénaire blessée lors de l'acte XIX des gilets jaunes dans sa bonne ville, assurant que cette dame aurait "parfaitement" pu manifester aux horaires autorisés.

Sinon, ledit maire de Nice suit à la lettre les propos du chef de l'Etat et du procureur de la République affirmant à tirelarigot que Geneviève Legay n'avaient pas été touchée par la charge policière.

Or, et je reprends l'article de Médiapart: "La militante Geneviève Legay a été gravement blessée lors des manifestations du samedi 23 mars à Nice. Le président de la République et le procureur ont depuis affirmé que les forces de l’ordre ne l’avaient pas touchée. Or, le jour même de la manifestation, un rapport policier, consulté par Mediapart, attestait du contraire. Nous avons également recueilli d’autres témoignages qui renforcent l’idée d’un mensonge orchestré. "

Or, lu dans Le Parisien du 25 mars 2019: La préfecture dénonce la mise en cause des policiers. Dans un communiqué de presse, le préfet des Alpes-Maritimes explique que les manifestations "non déclarées" samedi à Nice "ont donné lieu à des provocations vis-à-vis des forces de l’ordre à des troubles à l’ordre public auxquels il a été mis un terme par l’action efficace de la police nationale".

Provocation: fait de provoquer. Synonymes: agression, agressivité, attaque. Cela dit, une image prise sur FR3 régions de Geneviève Legay sensée agresser l'ordre républicain

Manifestante blessée à Nice: "Ça suffit de taper sur la police" (Christian Estrosi, maire de Nice)

Aux dernières nouvelles, dans une conférence de presse, le procureur de la République admet qu'un agent des forces de l'ordre a "poussé" Geneviève Legay, propos en totale contradiction avec sa première déclaration à la presse.

Les démocrates attendent avec impatience la réaction au plus haut sommet de l'Etat. En effet, celui qui réside dans le palais de l'Elysée avait copié la première déclaration de son préfet, tout en offensant une retraitée qui défendait le droit constitutionnel de manifester.

Sans doute peine perdu de la part de celui qui est garant des lois républicains. Et pour ajouter à l'outrage contre la liberté de manifester, l'article du journal La Marseillaise:

Commenter cet article