Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'ex-banquier d'affaires désormais en charge des affaires des riches et du capital depuis l'Elysée, son chambellan chargé de l'ordre public des mêmes entre deux virées privées en boite de nuit et un syndicat de la police se sont fendus chacun d'un communiqué compatissant envers une militante du droit constitutionnel de manifester dans la patrie des droits de l'homme et du citoyen.

Très brièvement compatissant à dire vrai, pour aussitôt fustiger une vieille personne qui n'aurait selon eux rien à faire dans une manif interdite au nom de l'état de droit qui sied si bien aux riches et au capital en France.

Vous comprendrez que je préfère vous mettre en ligne le communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme de ce dimanche 24 mars 2019:

Rien ne peut justifier qu’une femme de 74 ans se retrouve à l’hôpital avec de graves blessures parce qu’elle voulait exercer son droit de manifester.
La violence avec laquelle cette femme âgée a subi, à Nice, la charge des forces de l’ordre est une des conséquences des consignes délivrées par le ministre de l’Intérieur.
Que, de plus, la famille de Madame Legay ne puisse avoir toutes les informations utiles sur son état de santé interroge sur les raisons qui conduisent à cette situation.
La LDH assure Madame Legay et sa famille de toute sa solidarité et exige qu’une enquête soit menée en toute impartialité et en toute transparence.

CAPTURE D'ECRAN SUR LE SITE REVOLUTION PERMANENTE

CAPTURE D'ECRAN SUR LE SITE REVOLUTION PERMANENTE

Gisant à côté de madame Legay, l'arme qu'elle brandissait: le drapeau aux couleurs de la Paix

Commenter cet article