Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Dans son programme présidentiel, Emmanuel Macron jurait de ne pas toucher à l'âge de départ à la retraite. Les promesses rendent toujours les enfants heureux, dit-on. En tout cas, son premier chambellan et celle en charge des Solidarités(sic) et de la Santé(sic) défendent mordicus qu'il faut bosser bien plus longtemps.

Ben oui, mesdames zé messieurs, vous qui êtes tout en bas de la pyramide capitaliste, mesurez votre chance: en 2018, la longévité de vie pour une femme est de 85,5 ans et de 79,5 ans pour un homme. La différence entre les deux sexes, c'est que le Créateur du ciel et de la terre a posé l'homme avant la femme sur le sol ferme.

Soyons sérieux. L'UE du capital ordonne au club français très fermé des forces de l'argent de s'activer pour reformer son système de retraites de manière à "alléger la dette publique". Ah, la dette publique, dans un pays parmi les plus riches au monde et qui reverse tant et plus de fric aux actionnaires!

C'est Jean-Paul Delevoye, adoubé Haut-commissaire à la réforme des retraites, qui conduit justement la réforme des retraites. Cet ancien ministre de droite de Jacques Chirac s'est dit "surpris" par les déclarations des deux chambellans précités. Sans blââgue!!

Et tous d'oublier l'essentiel: la longévité de la vie s'est nettement rabougrie en France depuis 2014. L'espérance de vie en bonne santé pour les derniers de cordée est de 64,1 an pour une femme et de 62,7 ans pour un homme dans une France où la désertification des offres de soins s'amplifie.

Vous avez remarqué que la santé ni la retraite n'est à l'ordre du jour du GRRAND débat national. Manu 1er a invité 65 grands intellectuels dans son palais dans le cadre de son machin-truc. Peut-être pour débattre du sexe des anges. Non?

capture d'écran sur fb

capture d'écran sur fb

Commenter cet article