Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Manu 1er recevait en son palais de l'Elysée ce vendredi 1er février un quarteron de journalistes en plein GRRAND débat national. Peut-être pour que son GRRAND débat national soit encore plus grand sous leurs plumes agiles.

Et sans doute aussi, entre gens de la même compagnie, entre la poire et le fromage, notre très GRRAND Homme pour les riches et le capital a balancé sec sur ceux qui ne l'aiment pas trop. Du coup, c'est le cas de le dire, Christophe Dettinger en a pris plein la tronche:  "Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan!"

Si vous ne le saviez pas, Christophe Dettinger, ancien champion de France professionnel 2007 et 2008 des lourds-légers est surnommé "le gitan de Massy" dans le milieu de la boxe. C'est lui qui, lors d'une manif des gilets jaunes, a boxé à poings nus des gendarmes mobiles harnachés comme s'ils allaient au combat. Christophe Dettinger a reconnu sa faute dans une vidéo, s'est rendu à la police. La Justice l'a incarcéré préventivement sur-le-champ en attendant son procès. Pourtant, l'ex-boxeur n'a pas de passeports diplomatiques pour jouer à la fille de l'air. Mais l'ordre doit rester à l'ordre dans un état de droit.

Je ne connais pas les convictions politiques de celui qui, père de 3 enfants, est  fonctionnaire territorial à la voirie d'Arpajon. Mais la sortie d'Emmanuel Macron sur le "gitan de Massy" me force à rappeler l'internement et la déportation des Tsiganes en France, quand Pétain et Hitler étaient copains.

En ce temps-là, les autorités de la France collaborationniste, la police et la gendarmerie qui les servaient, dénommaient ainsi ces "sous-hommes et ces sous-femmes", ces Français qui pour la plupart étaient sédentarisés. Avaient-ils un langage particulier pour les assigner à résidence, pour les interner, pour les déporter vers la mort?

Macron à des potes journalistes: "Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! "Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan!"

Emmanuel Macron a pondu un bouquin. Libre à lui et vous n'êtes pas obligés de l'acheter. Mais je crois qu'il a gaffé pour son tire. Il aurait dû peut-être l'intituler autrement. Non?

Macron à des potes journalistes: "Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! "Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan!"
Macron à des potes journalistes: "Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! "Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan!"

Commenter cet article