Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le drpeau tricolore et celui de l'UE du capital dans toutes les classes?

C'est le député ultra-droitier Eric Ciotti qui a proposé cet amendement accepté dans le cadre du projet de loi "l'école de la confiance". Ils seraient à l'honneur dans chaque classe du premier et du second degré.

Bon, ces deux drapeaux doivent déjà flotter selon la loi au fronton des collèges et des lycées et je n'ai aucune espèce d'aversion pour le drapeau tricolore de la Révolution française, bien au contraire. Quant à celui de l'UE du capital, je pense qu'il faudrait l'agrémenter d'une couronne de fil de fer barbelé pour ne pas que notre vieille Europe aux racines chrétiennes ne soit pas envahie par des immigrés qui viennent ramasser les poubelles des Français.

Mais des drapeaux à la place des enseignants en nombre suffisant dans les classes: c'est sorti du GRRAND débat national?

Pour rire, mais pas tant que ça, piraté sur Fb: Le portrait d’Emmanuel Macron devient obligatoire dans chaque chambre

L’Assemblée nationale a adopté l’amendement sur la présence obligatoire du portrait présidentiel dans chaque chambre de chaque foyer. Une mesure jugée superflue pour certains.

Les députés ont dans la nuit de lundi à mardi adopté un amendement au projet de loi sur la diffusion du portrait présidentiel. L’amendement rend obligatoire la présence du portrait du président de la République ainsi que de son épouse dans toutes les chambres de chaque maison, chaque appartement, dans toute la France. Les députés justifient cette idée par « Le président incarne les valeurs et symboles de la République qui sont le ciment de la nation. Ils unissent et appartiennent à tous les Français, c’est pourquoi ces derniers doivent pouvoir se les approprier dès le plus jeune âge et même à la maison. »  – Le portrait d’Emmanuel Macron est en vente pour 119€ sur la boutique de l’Élysée (prévoyez aussi un cadre de bois sculpté et doré, obligatoire également).

Commenter cet article