Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Une démission qui semble bien tomber, à quelques heures de la réunion du conseil d'administration de Renault qui avait à l'idée de le démettre en tant que PDG. Comme quoi, dans le capitalisme, les grands esprits aiment à se rencontrer.

Bien, faisons comme si l'Etat actionnaire n'y était pour rien. Après tout, monsieur Ghosn est toujours présumé innocent dans les affaires qui le préoccupent devant la justice au Japon. Non? Tout comme le pdg français de Renault -made in France- est dans la parfaite légalité de ne payer l'impôt en France.

Au fait, avec combien d'euros pour solde de tout compte part-il monsieur Carlos Ghosn? Les  Echos, qui s'y connait question riches et capital, écrit que le calcul n’est pas évident car plusieurs aspects de sa rémunération sont à prendre en compte. Et un comité de rémunération au sein de Renault doit se pencher sur la question. Pourvu que ledit comité ne tombe pas et se goure. Voilà-t-y pas monsieur Ghosn devant le Conseil des Prud'hommes pour faire valoir ses droits de salarié.

En tout cas, son petit salaire de pdg est sûr: 1 million d'euros en 2018. Même s'il est en vacances forcées au Japon depuis la mi-novembre, il devrait  le percevoir, plus 1/12 pour janvier 2019. Sans compter sa  prime pour départ à la retraite et autres peccadilles. En plein GRRAND débat national dans lequel la question du pouvoir d'achat n'est pas dans la bafouille aux Gaulois de Qui vous savez 1er. C'est quand même bêta tout ça...

Carlos Ghosn depuis le Japon: "Je viens vous dire que je m'en vais"

Commenter cet article