Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Fin du millésime 2018 et puis après?

Après 18 mois de présidence du pays sans partage par Emmanuel Macron au service du capital, lesquels ont suivi 5 années de social-démocratie toujours au service du capital, pourquoi les réformes anti-sociales ne trouvent-elles pas la riposte suffisante?

Au tout début, lorsque le mouvement des gilets jaunes se statufiait sur les seules taxes du carburant, j'avoue l'avoir regardé de travers. Mais, depuis les ronds-poins et autres barrages, revendiquer l'augmentation du pouvoir d'achat, la défense des services publics ou une démocratie fait par le peuple pour le peuple, cela avait une toute autre gueule.

Le pouvoir des forces de l'argent l'a d'ailleurs très bien compris en réprimant ce mouvement jusqu'à de la prison ferme, en dénaturant une colère légitime, en tentant le pourrissement avec le secours des médias à ses ordres. C'est pourtant une crise politique majeure qui secoue France. Mais je remarque aussi l'absence de boussole idéologique pour  construire une alternative progressiste à cette crise du système capitaliste en France.

De ce fait, on reparle d'un vote pour Manu 1er contre l'extrême droite, comme si la droite et son extrême n'étaient pas les alliés objectifs du capitalisme, dans le passé, mais aujourd'hui encore. L'Italie, l'Autriche, la Pologne ou la Hongrie, dirigées par des partis bruns, appliquent les diktats de l'UE du capital dans leurs pays respectifs, autant que tous les autres états membres de cette même UE.

La lutte des classes, la lutte de ceux qui produisent des richesses contre les exploiteurs, n'est pas qu'un slogan du passé. Elle reste d'actualité. Encore faut-il la mettre en branle que ce soit dans la cité, à l'école, dans l'entreprise et même sur un rond-point de gilets jaunes.

La CGT tient son congrès confédéral en 2019. Si d'ici là, nous, syndiqués, le construisions par la lutte et le débat sur les fondements historiques de la CGT. Pour ma modeste part, voilà l'esprit que je souhaite à ma centrale syndicale.

L’heure n’est pas à se replier sur nous-mêmes, mais d'analyser pourquoi la CGT régresse dans le secteur marchand le plus exposé au capitalisme pur et dur et les causes de l'abstention grandissante dans les services publics aux élections professionnelles. L'heure n'est pas plus à discutailler entre "partenaires sociaux" dans les entreprises du privé comme du public. L'heure est belle et bien dans l'action, dans le combat de classes.

Les revendications sur le pouvoir d'achat, la défense des services publics ou la démocratie, sorties des ronds-points, sont exactement les miennes. Elles correspondent également au cahier revendicatif national de la CGT. Et si nous les sortions au grand jour localement et régionalement. Et ce sans attendre le grand soir pour lutter. Si à l'école et dans les entreprises, dans les préfectures et sous-préfectures qui représentent l'état, nous allions déposer nos revendications ou une simple pétition sur le pouvoir d'achat pour enclencher un mouvement généralisé de luttes? Mais tous ensemble. Pas un jour les retraités, un autre les fonctionnaires ou bien la métallurgie, et toujours en dehors des autres les personnels de l'Education nationale, comme si l'école n'appartenait pas à la nation toute entière.

Pour que 2019 soit une année de hautes luttes et de victoires, il n'est que temps, mes amis et camarades. Non?

Commenter cet article

MARCHETTI Philippe 03/01/2019 11:51

Je ne me suis jamais vraiment demandé pourquoi j'aimais ton blog !
Trop de points communs ? Trop de luttes en communs ? Un parcours de la vie assez semblable ?
Comment aurais-je pu dire mieux que ce que tu exprimes dans ce massage !
Je le partage à 100%, si ce n'est plus !
OUI, j'avais quelques réserves au début, à cause de l'implication sous-tendue du F-Haine !
OUI, j'ai soutenu les gens, les jeunes qui se battaient sous l'égide des GJ !
OUI, J'ai espéré une Convergence des "Laissés pour compte" !
Et OUI, il faut que Nos Organisations (syndicales et Politiques) reprennent le chemin des Luttes, chemin qu'elles n'auraient jamais du perdre de vue !
Camarade Roger, c'est du fond du cœur que je te remercie !
Je vais te "piquer" cet article pour le diffuser le plus largement possible !
Avec toutes mes amitiés et Salut Fraternel !
@+Fifi