Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est bien connu, Jésus avait multiplié les pains, tellement qu'il y eut même du rab, si on en croit certains qui croient au ciel. En tout cas, les nombreuses chapelles socialistes, unifiées en un seul parti en 1905, retrouvent une nouvelle virginité. Pour faire oublier leur bilan désastreux depuis l'été 1914. Place Publique est le nouveau venu de cette gôche qui se multiplie à nouveau à l'infini.

Auparavant, une sénatrice de la capitale, a claqué la porte du parti de François Hollande. Elle était ministre sous la gauche plurielle du premier ministre socialiste Lionel Jospin et a attendu fin 2018 pour se carapater ailleurs. Un député européen du même métal inoxydable jusqu'à ce jour vient de s'allier avec Jean-Luc Mélenchon. Benoît Hamon, qui a fait toute sa carrière au Parti socialiste, ministre de François Hollande, est allé voir ailleurs s'il y était, sans remettre en cause l'UE du capital. Il vient de pêcher à la ligne une porte-parole de la France insoumise et candidate aux législatives à Marseille.

Pour en revenir à Place publique, c'est par une tribune dans le journal Libération que ce nouveau mouvement politique explique le pourquoi du comment de la chose. Dans Libération, avec la couverture et 5 pages, pile poil dans le journal Drahi-Joffrin, pour une "meilleure offre politique"?

Le mercato à gôche est donc ouvert. Qui dit mieux?

Place publique and Co ou la multiplication des pains

Merdre, avec cette purée de poix, Anne, ma soeur Anne, ne voit pas comment demain sera fait! Vous croyez que c'est fait exprès?

Commenter cet article