Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour faire plaisir aux éléments les plus réactionnaires de notre pays, voilà que le président de la République Française va glorifier la personne de Philippe Pétain, à l'occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Macron fait dans Maréchal nous revoilà

22 octobre 1940, le Chef de l'Etat français salue Hitler, führer de l'Allemagne nazie, à Montoire. C'est le début officiel de la collaboration sans ambage avec le Reich hitlérien.

Auparavant, dès le 10 juillet 1940, Pétain avait renversé la République, s'était fait proclamer Chef de l'Etat français et accaparait tous les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires sur sa seule personne. A la tête d'un régime autoritaire, il abolit les libertés fondamentales. Il instaure une législation antimaçonnique et antisémite.

Le 15 août 1945, la Justice le déclare coupable, notamment, d’intelligence avec l’ennemi et de haute trahison. Elle le condamne à mort, à la dégradation nationale et à la confiscation de ses biens. Toutefois, en raison de son grand âge, la peine capitale n'est pas exécutée. Le 17 août 1945, le général de Gaulle, chef du gouvernement provisoire de la France, commue la sentence de mort en peine de réclusion à perpétuité. Cependant, frappé "d'indignité nationale" par la Justice, cette décision lui retire "son rang dans les forces armées et son droit à porter ses décorations". Et compte tenu de sa dégradation nationale, l'Académie française l'exclut automatiquement de ses rangs.

Il est donc significatif qu'Emmanuel Macron réhabilite un triste sire condamné pour intelligence avec l’ennemi et haute trahison, et frappé d'indignité nationale.

Macron fait dans Maréchal nous revoilà

Affiche de propagande de la "Révolution nationale" instaurée par Pétain

Commenter cet article

Hobo-Lullaby 08/11/2018 20:50

Pétain de sa mère ...