Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mardi matin, vers 7h 30, barrage filtrant des gilets jaunes à Flixecourt, dans la Somme. Entendant du bruit dans la cuve d'un camion-citerne vide, lesdits gilets jaunes découvrent six réfugiés migrants.

«Les gars, y'a des migrants dans les cuves !», peut-on entendre dans une vidéo publiée sur Facebook.  Après un signalement auprès de la gendarmerie, celle-ci intervient.

La vidéo, mis en ligne par l'un des gilets jaunes, dit: "On a été bon les gars, mieux que la douane!". Après intervention des gendarmes, suivent les rires des gilets jaunes et leurs commentaires du genre: "Y en a un qui s'appelle Mamouidi... Hé Mamouidi!" ou "Mouais, t'as le sourire enculé!" ou encore "Putain on est en France"...

Depuis, la vidéo, qui pouvait se voir, pour constater la chose, sur Fr3 Hauts de FranceRT France et sans aucun doute sur d'autres médias, n'est plus visible avec le papillon suivant: "Vidéo non disponible La vidéo n’existe plus ou vous n’avez pas l’autorisation de la voir."

Si le mouvement des gilets jaunes peut s'apparenter à une réelle exaspération sociale que je comprends, ce genre de comportement ignoble m'évoque les années noires de l'occupation nazie et du gouvernement pétainiste collaborationniste avec l'Allemagne hitlérienne. Ma mère et ses trois soeurs étaient traités de "sales petites espagnoles" à tout bout de champ dans Narbonne par les bons Français de cette époque. Et la Milice de Pétain agissait main dans la main avec les forces hitlériennes.

Et quitte à déplaire, cette photo de miliciens arrêtant des résistants:

Des miliciens français en gilets jaunes

Commenter cet article

Dubant 22/11/2018 14:52

Ces délateurs de migrants sont immondes et doivent être poursuivis pénalement. Les douaniers CGT ont porté plainte. Ce que j'ai entendu des gilets jaunes à la télé est totalement décousu et va du poujadisme violent à la misère sociale et intellectuelle. Je pense que tous les mouvements sociaux sans idéologie cohérente ont ces maladies.