Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et la presse à ses ordres non plus. Un exemple parmi hélas tant d'autres pris sur la toile comme ils disent: "Inspiré par le modèle et la réussite de la COP 21, le Forum de Paris sur la Paix sera un lieu d'échange et de débat mettant particulièrement en avant les..."

Là, j'ai volontairement coupé. Parce qu'en plus des chefs de gouvernements, puissants marchands d'armes et acheteurs d'armes en puissance, qui mettent à feu et à sang le monde, se sont joints à cette mascarade éhontée le FMI, la Commission européenne de l'UE du capital ou un parterre d'éminents patrons.

Et sur le site dudit Forum, ceci: "La coopération internationale s’amenuise. Les périls géopolitiques montent tandis que le populisme brise les ressorts de l’action collective. Les espaces démocratiques reculent et les inégalités s’aggravent. Les dépenses militaires augmentent alors que le budget des Nations unies diminue. Les normes et les droits de l’Homme sont bafoués. La justice internationale est remise en cause. Internet devient une jungle dominée par les hackers, les propagandistes et les prédateurs de données. Et nous perdons la bataille contre le réchauffement climatique. C’est pour contrer ces évolutions que le Forum de Paris sur la Paix a été créé (...)"

J'ai omis de dire que ledit Forum est sponsorisé par Google ou Microsoft qui ne font pas dans le pacifisme. Ce même Forum était présidé par notre commis français du capitalisme et que la France, 3e pays exportateur mondial d'armes, soutient des régimes les plus cruels en matière des droits de l'homme.

Bon, Donald Trump était allé voir ailleurs s'il y avait du business à faire. D'où son absence à cette grande messe des plus hypocrites, même si le secrétaire général de l'ONU avait été admis à y participer.

Sérieusement, mes amis et camarades, le capitalisme ne porte-t-il plus en lui la guerre comme la nuée porte l'orage?

11 novembre 2018: Forum de la paix et du désarmement à Paris, le capitalisme n'a aucune vergogne

Commenter cet article