Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pittsburg, aux USA, le ventre de la bête immonde est toujours fécond

"Tous les Juifs doivent mourir", c'est par ces mots ignobles et haineux qu'un activiste d'extrême droite a tiré dans un synagogue où se célébrait la naissance d'un enfant: 11 morts et une dizaine de blessés.

La barbarie brune n'a pas de frontières. Et parmi les juifs américains, ceux qui se croyaient protégés avec Donald Trump soutenant l'impérialisme israélien, en sont pour leurs frais. Au prix du sang et des larmes. Ce n'est pas un islamo-fasciste qui a tué mais un Américain blanc, dans cette Amérique,  "un pays saturé d’armes et habitué aux massacres quotidiens, en proie à un racisme et à un sectarisme qui ont été enflammés par le titulaire de la plus haute fonction dans le pays". Dixit le New Yorker  du 28/10/2018, à propos de ce massacre et du président des USA.

Comment dire plus quand, dans la vieille Europe, l'extrême droite gouverne le plus tranquillement du monde ou a micros et caméras ouverts lorsqu'elle prétend vouloir diriger un pays.

Pourquoi ce néo-nazi made in USA propageait-il son antisémitisme et ses idées haineuses sur les zéros sociaux sans que ceux-ci ne le fassent taire?

Et à lire ce communiqué de presse: "Un réseau social prisé de la mouvance d'extrême droite américaine «alt-rigt» et sur lequel l'auteur de la tuerie dans une synagogue de Pittsburgh postait des messages antisémites a annoncé qu'il était contraint d'interrompre son activité. Lancé en 2016 sur le modèle de Twitter, Gab a indiqué samedi que Joyent, la société lui fournissant l'accès à internet, mettait fin à ses services à compter de lundi. Paypal a également annoncé qu'il excluait Gab de ses services de paiement en ligne en raison des discours de haine colportés sur ce site avec la bienveillance de ses administrateurs", n'est-on pas en droit de dire que des salopards, même les plus ignobles, ont rang de cité dans la société capitaliste. Et si ce site vient de se saborder, gageons qu'il répandra bientôt son poison d'une autre façon.

Le ventre de la bête immonde est toujours fécond et business is business plus que jamais chez le patron du capitalisme international. Aux USA mais partout ailleurs.

Commenter cet article