Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Qui qu'en veut? C'est sur la plateforme aux enchères Agorastore, signale Le Parisien 78. La mise au départ est de 99 180 euros pour une maison de 55 m2, 14 326 euros pour un terrain constructible, ou 110 200 euros pour un ancien bar(sic) ou (hic).

Dans le même temps, Mantes-la-jolie proclame à cor et à cris qu'elle recherche un emplacement pour édifier une maison médicale dans le désert médical qui s'étend de plus en plus en ville.

D'un autre côté, la municipalité de droite a décidé d'exercer un droit de préemption sur une maison ancienne située à coté de la Maison des médecins spécialistes, 55 boulevard du Maréchal Juin. La maison, d'un certain charme image du passé, sera détruite au profit d'un immeuble de 84 appartements T1 et T2, m'écrit une lectrice.

Des logements sociaux ? Ou bien une résidence publique pour personnes âgées?

Nenni, me précise ma lectrice. Ce serait pour que les Sénioriales en fasse du profit, avec des appartements T1 et T2 vendu 200 000 euros. Pour ce projet, il y aurait une invitation sur place, jeudi 20 septembre à 18h. Qu'on se le dise!

Enfin surtout pour les retraités rentiers. Car pour ceux, le plus grand nombre, en bout de la cordée...

Et tiens, une idée pour pouvoir de droite et de droite: pourquoi pas cette petite taxe?

Mantes-la-Jolie met ses biens aux enchères

Et pour ne pas clore hélas la vente de biens publics, l'Hospice Saint-Charles à Rosny-sur-Seine.

Il est dédié depuis plus de 30 ans aux expositions et héberge des associations culturelles.

Une invitation avait été lancée pour le vernissage d'une exposition sur la Grande Guerre, signée par Philippe Tautou, patron de droite du GPS&O, Cécile Zammit-Popescu, vice-patronne de droite du GPS&O, et Pierre-Yves Dumoulin, maire de droite de Rosny-sur-Seine.

Or aucun des trois ne fut présent à ce vernissage. Normal l'Hospice Saint-Charles va être vendu en catimini au privé. D'où l'absence flagrante des dirigeants du GPS&O à cet enterrement de première classe d'un bien appartenant au public et à la culture.

GrossParis-Seine et Oise étant la méga-métropole de plus de 400 000 habitants, au détriment de la souveraineté démocratique des 73 communes qui la composent.

Commenter cet article