Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Macron, le président des riches et du patronat va supprimer l'EXIT TAX pour les exilés fiscaux que sont les riches et le capital

Ce n'est pas un hasard, notre monarque élu de notre mauvaise république a choisi le 1er mai 2018 pour donner un interview  au magazine économique américain Forbes. Au delà de la politique réactionnaire qu'il entend mener, Emmanuel Macron souhaite supprimer l'Exit tax qui, depuis Nicolas Sarkozy, taxait un petit peu les cols blancs transférant leur domicile fiscal à l'étranger. Et bien, même cela s'en sera fini. De ce fait, après la suppression de l'Impôt sur les grandes fortunes par le gouvernement Macron et autres cadeaux fiscaux édictés sous François Hollande et maintenus par le pouvoir actuel, les forces de l'argent vont vivre mieux en France.

La suite sur le blog de Commun Commune:

Commenter cet article

884hasbeen 09/07/2018 19:10

Il faudrait insister sur l'apport précieux de M.Griveaux à la pensée sociologique avec son concept révolutionnaire et fécond d' « homme pauvre ».Ce nouveau concept n’est pas sans faire écho au fait que M.Macron fait tant de cadeaux aux riches.En effet,en France,l' « homme pauvre » est désormais condamné à le rester.M.Griveaux,doctrinaire grivois,et là se trouve certainement sa force,sait illustrer le projet déconcertant et aberrant de M.Macron:élargir la fracture sociale,saper les fondements du pacte social élaboré par le C.N.R. à la fin de la 2ème guerre mondiale..Bravo donc à MM.Macron & Griveaux visiblement complémentaires !Ces dirigeants politiques, toujours à l'affût du bon mot et de la petite phrase qui font le buzz et qui viennent illustrer une pensée caricaturale,ne manquent jamais une occasion de dire que seule l’économie de la rente (actionnariale ou foncière),du privilège (fiscal) et de la délégation de service public (inefficace et coûteuse) a droit de cité.Il est quand même regrettable qu'ils restent ainsi accrochés à ces vielles lunes néolibérales,peut-être neuves dans les années 1970 mais carrément has been aujourd'hui.Partout ces vieilles lunes sont tenues en échec.Ces leaders ont déjà cinquante ans de retard et n’ont plus aucune chance de rattraper le peloton de tête.