Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

MAI 1968: Par celles et ceux qui l'ont vécu aux Editions de l'Atelier

Plus de 300 témoignages sélectionnés. Mais tous les autres récits collectés sont publiés sur le site de Médiapart. Une belle moisson au total. Près de 2 000 pages de récits donc. Un comité éditorial composé de 3 chercheurs et des Editions de l'Atelier. Une diversité des points de vue, des âges, des genres, des orientations politiques du printemps 1968.

Des acteurs "ordinaires" et pas les écrits de tel ou tel dirigeant politique ou syndical de cette époque, même si ces témoignages ne sont pas toujours à oublier. Mais un livre construit par ces "anonymes" qui ont vécu Mai 1968.

Un ouvrage à lire et à faire connaître dans l'instant présent et pas demain ou un autre jour.

Ses différents chapitres:

- Avant mai

- Soulèvement dans le monde étudiant et lycéen

- A hauteur d'enfant

- Grève générale et occupations

- Vu de loin

- Rencontres impropbables

- Où va-t-on

- Révolutions intérieures

- Rappels à l'ordre

- Ce n'était qu'un début

- Une histoire particulière postface d'Edwy Plénel, directeur de Médiapart

MAI 1968: Par celles et ceux qui l'ont vécu aux Editions de l'Atelier

3 témoignages sélectionnés intéressant la région mantaise:

- Danielle Jaouen, jeune embauchée, qui occupe l'usine de textile artificiel de La Cellophane à Mantes-la-Ville. "Cet instant qui m'a transporté dans la vision idéale d'un autre monde".

- Jean-Louis Rondeau, syndicaliste et facteur gréviste au Val-Fourré à Mantes-la-Jolie. "Nous trouvions parfois une bouteille de champagne".

- Jean-Joseph Chevalier. "Spectateur engagé" en classe de seconde au lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie.

Et aussi mon témoignage dans le chapitre Rappels à l'ordre, quand les CDR,  pour comité de défense de la République, groupement gaulliste ultra-violent, tirent à Port-la-Nouvelle (11) sur des cheminots grévistes jouant à la pétanque avec des jeunes du quartier populaire dont je suis. Et mon premier engagement syndical au sein de l'UNCAL, pour Union nationale des comités d'action lycéens, organisation syndicale fédérant tous les lycées de Narbonne dont je suis l'un des fondateurs et le trésorier, dès la rentrée scolaire suivante. Engagement syndical que je poursuis à la CGT, en tant que retraité à Mantes-la-Jolie.

Commenter cet article