Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La Direction SNCF est aux abois.

Plutôt que de négocier sincèrement sur les revendications des cheminots pour éviter le conflit, elle préfère multiplier l’enfumage et les coups tordus pour tenter de casser la grève.

Elle reconnaît être incapable d’établir un plan de transport correct en dehors des périodes de grève annoncées par l’intersyndicale du fait de la désorganisation des services que ses restructurations ont provoquée ces dernières années.

Les cheminots avaient été habitués à la violence de la Direction SNCF lors des conflits : refus de négociation, huissiers sur les piquets de grève pour pousser les grévistes à la faute, prélèvement des jours de grève concentrés au maximum pour casser économiquement les agents et leur famille, etc…

Mais cette fois-ci, il semble que la Direction ne se fixe plus aucune limite :

 !  Lock out des bâtiments de direction pour imposer aux cadres d’aller remplacer les grévistes ;

 !  Appel à la main d’oeuvre étrangère des filiales pour venir travailler dans les sites français pendant la grève (des cheminots anglais de Leyton ont été sollicités pour travailler au Landy, en région parisienne) ;

 !  Directive aux établissements de considérer les préavis indépendants de 2 jours comme un seul préavis afin de procéder à des retenues supplémentaires au titre des repos.

Ces dérives sont le signe d’une très grande fébrilité face à un mouvement qui s’annonce extrêmement suivi.

La CGT mettra tout en oeuvre pour faire cesser ces coups tordus, mais, quoi qu’il arrive, la détermination des cheminots à obtenir gain de cause sur leurs revendications ne doit pas faiblir face à ces pratiques d’un autre siècle !

La CGT va donc également interpeller les pouvoirs publics sur leur soutien aux démarches scandaleuses d’une Direction qui a perdu tout sens de la mesure et des réalités.

Si le gouvernement cautionne ces pratiques, alors il prendra la responsabilité de la montée des tensions qui en résultera.

Nous pouvons constater que les cheminots ne sont pas les seuls à en être victimes : la semaine dernière, l’administration de la faculté de Montpellier a laissé des milices ultra-violentes pénétrer l’université pour tabasser les étudiants qui se réunissaient en Assemblée Générale ! Le doyen a été contraint à la démission grâce à la réaction collective des personnels et des étudiants.

La CGT appelle le Gouvernement à se ressaisir et, s’agissant de la SNCF, à ouvrir dans les plus brefs délais des négociations sur les 8 thèmes revendicatifs identifiés par l’intersyndicale pour l’avenir du service public ferroviaire.

TOUS EN GRÈVE LES 3 ET 4 AVRIL PROCHAINS !

Pensez à déposer vos DII

 

Et ces directives de la direction fret sur la distribution des tracts:

Contre la grève, la SNCF se permet tous les coups

Mais c'est vrai que pour briser la grève générale des cheminots en 1910 et 1920, le gouvernement autorise l'Armée à occuper les emprises ferroviaires, tandis que des "volontaires" civils s'offrent pour remplacer les grévistes.

Contre la grève, la SNCF se permet tous les coups

Commenter cet article

nepasgêner22 04/07/2019 18:51

Ceux et celles qui font la grève,les grévistes donc,doivent se convaincre de la nécessité de ne recourir à cet ultime moyen d'expression et de lutte qu'après avoir consulté Mme Sibeth Ndiaye.Selon cette dame "on peut faire grève en mars".Il est donc sous-entendu qu’il est préférable de ne pas faire grève pendant les autres moments de l’année.C'est vrai,je n'y avais pas pensé:avant de faire grève,désormais,on demandera l'autorisation à Mme Sibeth Ndiaye et,selon sa réponse,on fera grève ou non.Mme Sibeth Ndiaye pourrait délivrer (ou pas)une autorisation de grève aux candidats grévistes.Cette autorisation pourrait également indiquer le moment où cette grève serait la moins gênante:une grève qui ne servirait à rien en quelque sorte.Merci donc à cette dame experte en solutions obscurantistes.

Yan 08/05/2018 10:27

Les jours en dehors de leur domicile, les longues journées, la fatigue, l’âge de la retraite, les salaires, les avantages sociaux, …
Quelques jours de vacances que l’on peut compter sur les doigts d’une main, en moyenne 3x35h/semaine, aucun jour férié, pas de perspective de retraite, pas de salaire, aucun avantage social. Je suis conjointe d’exploitant depuis plus de 20 ans... et je ne fais pas grève.

Le Mantois et Partout ailleurs 08/05/2018 11:22

je ne pense pas qu'il faille opposer les travailleurs les uns aux autres. Et je connais les difficultés du monde agricole, mon grand-père paternel était viticulteur et le père de ma mère ouvrier agricole. Le gouvernement actuel vient de supprimer la proposition de loi qui augmentait les retraites agricoles. Est-ce la faute au statut des cheminots?

77cives3377 02/04/2018 21:26

« Je ne sens pas de colère dans le pays » : notre président ne manque pas d'humour!Cependant il faudrait veiller à ne pas trop se comporter comme Ubu roi.Le père Ubu était un grand clown !!Il s’était tellement éloigné de son peuple qu'il ne sentait plus sa colère....