Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Autre mauvaise pioche dans le front des affaires pour l'ancien président de la République. Il vient d'être renvoyé devant la Justice correctionnelle pour corruption et trafic d'influence dans justement l'affaire dite Paul Bismuth.

Avec son avocat et ami, Thierry Herzog, également renvoyé en correctionnelle, tout démarre en 2013. A l’époque, Nicolas Sarkozy est sur écoutes judiciaires dans un dossier sur le financement présumé de la campagne présidentielle de 2007 par le régime de Kadhafi. Et pas de bol pour le président des riches et du patronat, les enquêteurs identifient une ligne secrète ouverte au nom de Paul Bismuth et établissent le lien avec Thierry Herzog et Gilbert Azibert. Ce dernier, à l'époque avocat général à la Cour de cassation, est dans cette affaire dite Bismuth renvoyé également en correctionnelle.

Il s’agissait pour le trio de connaître la position de la Cour de Cassation concernant les agendas présidentiels saisis dans une autre affaire. En retour, Paul Bismuth promettait d’intervenir en faveur de l'avocat général, qui rêvait d’obtenir un poste prestigieux à Monaco.  Source: Libération du 29 mars 2018.

Bon, le Figaro ne dit pas grand chose à l'encontre de Nico... Pardon de Paul Bismuth. Ben oui, à cause que leur pote est présumé innocent tant que la justice n'est pas passée. Ce qui est vrai ma foi. De ce fait, j'ai choisi un autre dessin:

Allô, c'est Nico. Pardon, c'est Paul Bismuth à l'appareil

Commenter cet article