Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Effectivement, côté pouvoir d'achat, Bruno Bonnell, de la société civile chère à son chef, est à l'aise. Patron, il a été élu "entrepreneur de l'année" en 1995 par Le Nouvel économiste. Attention, il a été de gôche avant de passer chez un ex-banquier d'affaires. Il fut chargé de missions pour divers ministres de François Hollande. Oui, celui-là même qui déclarait que son seul ennemi était la finance.

Désormais dans un fauteuil à l'Assemblée nationale pour le compte du gouvernement de droite et de droite, il squatte plus volontiers les plateaux de la téloche que son boulot de parlementaire rémunéré par l'argent public. D'ailleurs, selon Capital de décembre 2017, il est le 3e député le moins actif. Et sans sanction aucune.

Ceci dit, RMC, qu'on soupçonne peu de gauchisme, l'a interrogé sur ces mouvements de foule chez Intermarché autour d'un pot de chocolat.

Réponse du représentant de Macron à l'Assemblée nationale: "Je suis content que vous posiez cette question parce qu’on n’entend que ça, le pouvoir d’achat ! Comme si la vie se résumait au pouvoir d’acheter. (...)  "Je voudrais aller un peu plus loin que ça car c’est important. En France, les gens sont soignés, ils peuvent aller à l’école, vous n’avez pas de trous sur la route. (...). Si vous vous contentez de regarder uniquement l’argent qu’il y a dans la poche des gens et que vous vous définissez par rapport à ce pouvoir d’achat, par ce pouvoir d’acheter, vous oubliez quelque chose d’autre qui est la qualité de la vie."

Ben oui, la qualité de la vie de la part d'un hors-sol, patron et élu de la politique politicienne!

Je vais m'abstenir de tout commentaire, étant en convalescence après mon opération chirurgicale suite à mon entrée aux Urgences de l'hôpital de Mantes-la-Jolie où j'ai particulièrement apprécié l'immense savoir-faire des fonctionnaires de la Santé publiques face à un manque évident de moyens humains et financiers. Hôpital public où mauvaise qualité dans son quotidien que le ci-devant Bruno Bonnell ne connaîtra jamais dans l'Olympe de son Jupiter de big boss.

Bon je ne sais pas comment c'est passée la Saint-Valentin chez ce député de droite et de droite. Je proposerai cette vieille réclame. Mais vraiment à tout hasard... Et à défaut de brioche ou de pot de chocolat.

Bruno Bonnell, député de Macron dans le Rhône, sur RMC le 9 février 2018:"Le pouvoir d'achat, on n'entend que ça, comme si la vie se résumait au pouvoir d'acheter"

Commenter cet article